Données mises à jour le : 29/05/2022
Mis à jour le : 29/05/2022
inputCréer une fiche de paie

Fiche de paie Traffic Manager : toutes les spécificités, avantages et obligations

<<<<<<<<   Précédent

  1. Traffic Manager : quel métier ?
  2. Fiche de paie : quelles spécificités et quel statut pour le Traffic Manager
  3. Quel salaire sur la fiche de paie du Traffic Manager ?
  4. Traffic Manager : quel taux AT/MP applicable ?
  5. Quels avantages professionnels sur la fiche de paie Traffic Manager ?
  6. Obligations : quelles sont celles qui incombent à l’employeur d'un Traffic Manager ?
  7. Comment établir la fiche de paie d'un TM en contrat d'apprentissage ?
  8. Comment établir la fiche de paie d'un TM en contrat de professionnalisation ?

1- Traffic Manager : quel métier ?

Le Traffic Manager, ou responsable de l’acquisition, est un métier à la croisée de la publicité et du web. Il/elle est en charge de l’optimisation des leviers d’acquisition de trafic sur un site web (souvent e-commerce) dans l’optique d’augmenter les ventes et/ou recruter des leads (prospects).

Les missions

Le métier de Traffic Manager est relativement récent. Au quotidien, ses principales missions peuvent être identifiées ainsi :

  • Élaborer une stratégie de Traffic Management en collaboration avec les équipes commerciales : SEO, SEA, Display, relations presse, e-mailing, affiliation etc.;

  • Assurer la mise en ligne des campagnes marketing sur les canaux choisis (web, mobiles …) ;

  • Assurer le suivi et la mesure du trafic généré et de la conversion engendrée par les actions publicitaires : définition et suivi des indicateurs, suivi des audiences (nombre de visiteurs uniques, pages vues, parcours utilisateur, nombre de clics, mots-clés recherchés) ;

  • Assurer la gestion du budget et des tarifs de l’acquisition (CPC, CPM …).

  • Réalisation d’une veille concurrentielle approfondie.

L’une des principales qualités attendues d'un Traffic Manager (TM)  est sa créativité pour trouver de nouveaux leviers d’acquisition. Faisant le lien entre de nombreux métiers : commerciaux, communication, équipes SI, il se doit d’avoir un bon relationnel. Son esprit d’analyse et de synthèse lui permet d’élaborer des KPI, de les suivre et d’élaborer des plans d’action.

Le responsable de l’acquisition doit également acquérir des compétences techniques indispensables :

  • Excellente culture web, communication et marketing ;

  • Maîtrise des techniques de campagnes publicitaires ;

  • Maîtrise des outils d’analyse : Techniques de tracking de lien, outils marketing et analytics ;

  • Maîtrise des techniques de référencement : maîtrise du SEO (référencement naturel) et du SEA (référencement payant) ;

  • Connaissance des langages web (HTML, Java, CSS etc) ;

  • Maîtrise de l’anglais technique ;

  • Capacité à gérer un budget.

Les études

Le métier de traffic manager n’est pas accessible sans formation préalable. S’il n’existe pas de formation spécifique, un bac +2 minimum dans le domaine du web, du marketing, de la communication digitale ou de l’informatique pourra être exigé par les recruteurs.

Voici quelques exemples de formation :

  • Bac +2 : BTS Communication, BTS MOC (management opérationnel commercial);

  • Bac +3 : BUT MMI - métiers du multimédia et de l'internet, BUT informatique, Licences spécialisées dans le web marketing, le e-commerce ou encore l’informatique, Bachelor spécialisé web/multimédia (Estacom, Sup de Web, Sup'Internet, etc.);

  • Bac +5 : Masters spécialisés dans le marketing numérique, le multimédia, ou les technologies de l’information et de la communication, ou masters d’école de commerce.

L’insertion professionnelle des Traffic managers est excellente.

Environnement d’exercice de l’activité

Le métier de Traffic Manager s’exerce principalement :

  • Au sein d’une agence spécialisée en webmarketing, référencement, création de site web, ou publicité : le TM a en charge plusieurs clients dont il élabore les stratégies d’acquisition et suit les indicateurs de performance.

  • Chez l’annonceur : l’annonceur est le plus souvent une grande entreprise. Le TM travaille au sein du département web marketing/ digital sous la responsabilité du directeur marketing ou du webmarketeur.

  • A son compte : en créant sa propre agence ou bien en exerçant en freelance (consultant web etc.)

Les possibilités d’évolution

Les évolutions de carrière pour un Traffic Manager sont nombreuses dans le domaine du web/marketing/e-commerce :

  • Évoluer vers des postes d’encadrement et acquérir de plus en plus de responsabilités : chef trafficking voire directeur webmarketing, directeur e-commerce etc.;

  • Se spécialiser sur une fonction de la promotion web : e-commerce, e-merchandiser, acheteur etc.

  • Se mettre à son compte : le domaine du web se prête bien à l’activité en Freelance, que l’on soit jeune diplômé ou expérimenté.

2- Fiche de paie : quelles spécificités et quel statut pour le Traffic Manager ?

Convention collective

L’activité principale de l’entreprise détermine la convention collective applicable à la fiche de paie du Traffic manager.

Par exemple, s’il exerce au sein d’une agence de publicité, le Responsable acquisition est soumis à la CCN Entreprises de la publicité et assimilées (IDCC 0086).

Catégorie socioprofessionnelle

Dans la nomenclature de l’INSEE, les traffic managers figurent dans les principales catégories socioprofessionnelles suivantes :

  • à la catégorie socioprofessionnelle 37 - cadres administratifs et commerciaux d’entreprise 374b – Chefs de produits, acheteurs du commerce et autres cadres de la mercatique : regroupe les cadres salariés chargés de coordonner les activités commerciales de l'entreprise en vue d'assurer la meilleure rentabilité des produits ou des marchés qui leur sont confiés et/ou ayant la responsabilité du développement d'un produit ou d'une ligne de produits.

  • à la catégorie socioprofessionnelle 46 - Professions intermédiaires administratifs et commerciaux d’entreprise 464a - Assistants de la publicité, des relations publiques (indépendants ou salariés) : regroupe des salariés non cadres du public ou du privé et des indépendants, chargés d'une des phases d'une campagne publicitaire ou de contacts non commerciaux avec les différents publics et professionnels de l'information.

C’est aussi par la grille conventionnelle que sont déterminées les rémunérations. Les charges sociales :

  • sont de l’ordre de 21% du salaire brut (Donnée indicative) sur le statut ETAM

  • sont de l’ordre de 25% du salaire brut (Donnée indicative) sur le statut Cadre 

 

Exemple d'une fiche de paie d'un Traffic manager :

 





3- Quel salaire sur la fiche de paie du Traffic Manager ?

 

D'après l'INSEE, le salaire brut mensuel moyen pour un  Traffic manager salarié(e) est de 3959€ :

  • Un jeune diplômé démarre aux alentours de 2500€ bruts mensuels;

  • pour atteindre 4000 à 5000€ pour un cadre expérimenté, notamment s’il est responsable d’une équipe et/ou exerce un rôle de conseil.

4- Traffic Manager: quel taux AT/MP applicable ?

La cotisation d'Accidents du Travail et Maladies Professionnelles (AT/MP) qui s’applique à la fiche de paie Traffic manager dépend de la taille de l’entreprise dans laquelle l’activité est exercée.

Le taux AT/MP est transmis généralement par l'assurance maladie, il est ensuite repris sur chaque fiche de paie du trafic manager. Le taux AT/MP qui est calculé par l'assurance maladie est établi sur la base des antécédents d'accidents de l'entreprise et de ses activités.

Consultez notre page dédiée au taux d'accident du travail et aux maladies professionnelles.

 5- Quels avantages professionnels sur la fiche de paie Traffic Manager ?

Le Traffic manager peut prétendre à certains avantages professionnels inhérents à sa qualité de salarié(e) comme :

  • Indemnités repas : l’employeur peut rembourser les frais professionnels de repas si le temps de pause déjeuner est trop court pour retourner au domicile, s’il n’existe pas de restauration d’entreprise, en cas d’horaires décalés ou lors d’un déplacement professionnel. Pour être opposable à l’employeur, l’indemnité repas doit être prévue dans le contrat de travail du Traffic manager ;

  • Tickets restaurant : l’employeur peut distribuer des tickets restaurant au salarié pour ses déjeuners habituels. Composés d’une part patronale et d’une part salariale, ils figurent obligatoirement sur la fiche de paie du responsable acquisition ;

  • Frais de transport : le traffic manager bénéficie obligatoirement de la prise en charge à hauteur de 50% du prix des abonnements aux transports publics qu’il utilise pour se rendre sur son lieu de travail. Le remboursement se fait sur présentation du justificatif. En revanche, le remboursement des frais de transport personnel n’est pas obligatoire pour l’employeur;

  • Frais de télétravail : le traffic manager peut réaliser certaines de ses missions à distance puisqu’il travaille dans le domaine du digital. Lorsqu’il bénéficie du télétravail, certains de ses frais sont pris en charge par l’employeur, à savoir les frais professionnels (frais engagés par le salarié pour réaliser ses tâches professionnelles) et les frais d’occupation du domicile (dépenses liées à l’énergie, à internet …).

Ces avantages professionnels ne sont pas proprement spécifiques au métier de Traffic manager mais liés à sa qualité de salarié. Pour connaître ses obligations, l’employeur doit se référer aux conventions collectives applicables à son entreprise. Il peut également prévoir des dispositions spécifiques via un accord d’entreprise, des décisions unilatérales ou encore via le contrat de travail. Ces dispositions s’appliquent lorsqu’elles sont plus favorables que les règles légales ou conventionnelles.

 6- Obligations : quelles sont celles qui incombent à l’employeur d'un Traffic Manager ?

L’employeur a des obligations légales vis-à-vis du salarié. Nous pouvons en citer 5 en particulier :

  • Fournir une rémunération en retour du travail effectué : en contrepartie de la réalisation de ses missions, le salarié obtient le versement d’une rémunération et la fourniture d’une fiche de paie conforme. La rémunération comprend le salaire de base ainsi que tous les avantages professionnels et primes dont il bénéficie ;

  • Formation du salarié : le traffic manager travaille dans un secteur très évolutif. Il est tenu de réaliser une veille sur les nouveautés dans le domaine du webmarketing et concernant les outils qu’il utilise dans le cadre de ses missions. Cette veille permanente fait partie de sa fiche de poste. Toutefois, cela ne dispense pas l’employeur de répondre à son obligation de formation ;

  • Assurer l’entretien d’évolution professionnelle : obligatoire, ce point périodique organisé tous les deux ans porte sur les perspectives d’évolution professionnelle du salarié. Un traffic manager peut prendre des responsabilités d’encadrement ou évoluer vers d’autres fonctions dans le domaine de la communication, du marketing web ou du développement commercial ;

  • Assurer au salarié de disposer des moyens nécessaires à sa mission : l’employeur fournit au responsable de l’acquisition l’ensemble des moyens nécessaires à l'exécution de son travail dans les meilleures conditions : ordinateur,  outils de reporting et d’analytics, budget publicité etc.

  • Santé/sécurité au travail : l’employeur doit garantir la sécurité physique de ses salariés mais également les prémunir contre les risques auxquels ils peuvent être exposés du fait de leurs missions. Le métier de traffic manager est particulièrement sujet aux troubles musculo-squelettiques (TMS) liés au travail sédentaire de bureau.  Le stress n’est pas à exclure compte-tenu des objectifs et des deadlines à tenir, il s’agit d’un risque psychosocial important.

Ces obligations professionnelles ne sont pas spécifiques au métier de traffic manager mais sont inhérentes à sa qualité de salarié.

7- Comment établir la fiche de paie d'un TM en contrat d'apprentissage ?

La formation d’un traffic manager peut s'effectuer en apprentissage, de nombreux cursus proposent cette formule. Le contrat d’apprentissage tripartite est conclu entre l’apprenti, l’employeur et le Centre de Formation des Apprentis (CFA). La formation est effectuée en alternance en entreprise, sous la responsabilité d'un maître d'apprentissage, et en CFA.

Une fiche de paie est obligatoirement remise à l’apprenti. Sa rémunération dépend cumulativement : 

  • de la catégorie d’âge à laquelle l’apprenti appartient ;

  • l’année d’exécution du contrat qui détermine ;

  • la base de calcul : le SMIC horaire de l’année en cours.

Retrouvez toutes les informations pour créer facilement une fiche de paie pour votre apprenti traffic manager dans l'article suivant : fiche de paie apprenti

 8- Comment établir la fiche de paie d'un TM en contrat de professionnalisation ?

Les écoles de marketing, de commerce ou encore les dernières années de masters s’effectuent parfois via un contrat de professionnalisation conclu entre l’employeur et un salarié répondant à des critères particuliers, dans le cadre soit :

  • d’un CDI : pour une durée de 6 à 12 mois, 24 mois dans des cas particuliers. A l’issue de cette durée, le contrat se poursuit dans les conditions d’un CDI;

  • d’un CDD : pour une durée de 6 à 12 mois, 36 mois dans des cas particuliers. Le contrat prend fin à l’issue de cette durée.

La formation est effectuée en alternance sous la responsabilité d’un tuteur. L’alternant est obligatoirement rémunéré et une fiche de paie doit lui être remise. Sa rémunération est calculée sur la base d’un pourcentage du SMIC et varie en fonction :

  • de la catégorie d’âge;

  • de la qualification du salarié

Retrouvez toutes les informations pour créer facilement une fiche de paie pour votre alternant traffic manager dans l'article suivant : fiche de paie contrat de professionnalisation

 

En ce qui concerne la partie sociale, l'employeur doit transmettre, chaque mois, la DSN corrélative à la fiche de paie du traffic manager salarié.

 

Pour créer une fiche de paie pour un(e) traffic manager, il suffit de cliquer sur bouton ci-dessous et de suivre les instructions :

 

Auteur
Aurore R.
Issue d'une formation juridique, et après avoir exercé plusieurs années au sein d'un cabinet de conseil spécialisé en SIRH, Aurore transmet son expertise à travers ces pages d'aides pour vous simplifier la paie !
Haut de page

DOTNET