Données mises à jour le : 04/10/2022
Mis à jour le : 04/10/2022
inputCréer une fiche de paie

Fiche de paie préparateur de commande : spécificités, avantages et obligations

<<<<<<<<   Précédent

  1. Préparateur de commande : quel métier ?
  2. Fiche de paie préparateur de commande : quelles spécificités et quel statut pour le salarié ?
  3. Quel salaire sur la fiche de paie du préparateur de commande ?
  4. Sur la fiche de paie préparateur de commande : quel taux AT/MP applicable ?
  5. Préparateur de commande : quels avantages professionnels sur la fiche de paie?
  6. Obligations légales : quelles sont celles qui incombent à l’employeur ?
  7. Comment établir la fiche de paie d'un préparateur de commande en contrat d'apprentissage ?
  8. Comment établir la fiche de paie d'un préparateur de commandes en contrat de professionnalisation ?

1-Préparateur de commande : quel métier ?

Le préparateur ou la préparatrice de commande exerce son métier dans le domaine de la logistique. Il/elle travaille généralement dans des entrepôts, des usines de production ou des magasins où il/elle est chargé.e de la préparation des produits destinés à être stockés ou livrés.  

Les missions

Les missions principales du préparateur de commande peuvent être identifiées ainsi :

  • Suivre les indications du bon de commande;
  • Réceptionner les produits et marchandises;
  • Organiser le stockage des marchandises et la tenue des stocks : contrôle de la rotation des produits, de leur disponibilité, réalisation d’inventaires ;
  • Opérations de préparation de commandes (picking) : rassembler les produits commandés en faisant sortir les marchandises les plus anciennes en priorité ; contrôler la qualité/conformité des produits sortis du stock en vue de la livraison ;
  • Opérations de colisage : Emballer les produits et garnir le colis dans le respect de la fragilité des produits,
  • Opérations d’expédition de marchandises, de produits ou de matières premières : chargement des véhicules de transport, validation des bons de commande avec le transporteur ;

Les compétences

La principale qualité attendue pour le métier de préparateur de commande est un grand sens de l’organisation et de la rigueur. Il doit en effet faire preuve d’une grande concentration pour ne pas commettre d’erreur lors de la préparation des colis ainsi qu’une bonne mémoire pour ne pas perdre de temps dans la localisation des marchandises.

Une bonne résistance physique est également indispensable car il/elle peut être amené.e à porter des charges lourdes dans des environnements difficiles (extérieur, zones frigorifiques etc.) et à se baisser régulièrement. De plus, ils sont tout le temps en mouvement et parcourent jusqu’à 15km par jour. Par ailleurs, les horaires peuvent être décalés (de nuit, le weekend).

Le préparateur de commandes étant en contact avec différents interlocuteurs internes à l’entreprise (manutentionnaires, chef d’équipe etc.) mais aussi externes (clients, fournisseurs …), il doit être doté d’un bon relationnel.

Le métier de  préparateur de commandes a évolué avec l’automatisation croissante des tâches logistiques : le nombre d’activités manuelles diminue face à l’informatisation des activités logistiques. Il dispose ainsi nécessairement de  compétences techniques et fonctionnelles :

  • Notions d’informatique : maîtrise d’un logiciel de gestion des stocks et des approvisionnements ;
  • Maniement d’engins de manutention : non motorisés ou motorisés (le permis cariste est nécessaire pour manipuler certains engins comme les transpalettes ou les chariots-élévateurs) ;
  • Lecture du plan de stockage ;
  • Utilisation d’outils de lecture optique de code-barres, capacité à lire et interpréter les documents de suivi de commande ;
  • Gestion des stocks et des approvisionnements ; 
  • Connaissance des techniques de conditionnement ;
  • Application des consignes d’hygiène et de sécurité.

Dans certains entrepôts , des machines automatisées vont elles-mêmes chercher les produits en stock. Il existe différents modes de guidages permettant d’organiser le chemin de préparation des commandes. Le voice picking (préparation vocale assistée par ordinateur) est la méthode qui consiste à utiliser un logiciel dictant aux préparateurs les marchandises à charger. La mécanisation croissante des entreprises transforment rapidement le métier de préparateur de commande.   

Les études

Un poste de préparateur de commande peut être pourvu sans diplôme particulier. Il est toutefois plus facile de se faire recruter à partir du niveau CAP (après la 3ème) jusqu’à des formations de niveau bac +2.

Les principales formations permettant d’accéder au métier de préparateur de commandes sont les suivantes :

  • CAP : Agent d’entreposage et de messagerie;  
  • Titre professionnel : Préparateur en entrepôt, Préparateur de commandes.
  • BEP Logistique et transport;
  • Bac pro Logistique;
  • BTS: Emballage et conditionnement ;

Détenir un certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité (CACES) est un atout supplémentaire (ces certificats sont délivrés sous réserve d’aptitude médicale).  

L’insertion professionnelle est excellente, les offres d’emploi nombreuses.

Les possibilités d’évolution

L’évolution professionnelle d’un préparateur de commande dépendra en grande partie de sa formation initiale mais aussi de son expérience professionnelle. Il peut :

  • évoluer vers des fonctions d’encadrements (rapidement possible si l’on détient un BTS) : chef de quai, chef d’équipe;
  • évoluer horizontalement : devenir magasinier ou magasinier-cariste (en passant de nouveaux CACES), réceptionniste ;
  • prendre des responsabilités métier : gestionnaire de stocks,  responsable des stocks, responsable manutention entrepôt;

Environnement d’exercice de l’activité

Le métier de préparateur de commande peut s’exercer :

  • Au service logistique dans n'importe quel commerce : grossiste, mobilier, grande distribution (notamment au service drive) etc ;
  • Dans le secteur industriel (usines de production) ;
  • Dans les entrepôts de stockage : e-commerce;
  • Dans le secteur du transport.

2-Fiche de paie préparateur de commande : spécificités et statut pour le salarié ?

Convention collective

La convention collective applicable dépend du secteur dans lequel s’exerce le métier de préparateur de commande.

Par exemple, s’il exerce dans un entrepôt logistique c’est la CCN (Convention Collective Nationale) des entreprises de logistique (IDCC 1611) qui s’applique à sa fiche de paie.


Exemple d'une fiche de paie d'un préparateur de commandes dans une entreprise de logistique :

Fiche de paie de préparateur de commandes

Catégorie socioprofessionnelle

Les préparateurs/préparatrices de commande appartiennent à la catégorie socioprofessionnelle 67 : Ouvriers non qualifiés de type industriel, et plus précisément Ouvriers du tri, de l'emballage, de l'expédition, non qualifiés (676 c). Ce sont les ouvriers qui emballent et trient les marchandises pour les expédier sous forme de colis.

 C’est aussi par la grille conventionnelle que sont déterminées les rémunérations. Les charges sociales sur les statuts Ouvrier et  ETAM sont de l’ordre de 21% du salaire brut (Donnée indicative).

3- Quel salaire sur la fiche de paie du préparateur de commande ?

D'après l'INSEE, le salaire net mensuel moyen est de :

1655€ pour un préparateur de commande (676c) : 1687€ pour les hommes contre 1596€ pour les femmes. Ce montant est une moyenne nationale établie à partir des rémunérations de 267 000 préparateurs de commande en France.

Ces salariés sont à 64% des hommes et à 36% des femmes. Le métier s’exerce principalement en CDI (53 ,3%) mais aussi beaucoup en travail temporaire (29%). Ils appartiennent à des entreprises de tailles très variées :

  • 14,2% dans des entreprises de moins de 10 salariés ;
  • 15,8% dans les entreprises de 20 à 49 salariés ;
  • 12,7% dans les entreprises de plus de 250 salariés ;

4- Sur la fiche de paie préparateur de commande : quel taux AT/MP applicable ?

La cotisation d'Accidents du Travail et Maladies professionnelles (AT/MP) qui s’applique à la fiche de paie préparateur de commande dépend de la taille de l’entreprise dans laquelle l’activité est exercée.

Le taux AT/MP est transmis généralement par l'assurance maladie, il est ensuite repris sur chaque fiche de paie du préparateur de commande.

Le taux AT/MP qui est calculé par l'assurance maladie est établi sur la base des antécédents d'accidents de l'entreprise et de ses activités. Sans données relative à l'entreprise (parce qu'elle n'en dispose pas du fait d'une récente création) c'est le taux moyen du secteur d'activité dans lequel exerce l'entreprise qui est transmis par l'assurance maladie.

Consultez notre page dédiée au taux d'accident du travail et aux maladies professionnelles.

 

5-Préparateur de commande : quels avantages professionnels sur la fiche de paie?

Le préparateur de commande pourra prétendre à certains avantages professionnels inhérents à sa qualité de salarié.e comme par exemple :

  • Indemnités repas : appelée aussi panier repas, cette indemnité permet de défrayer le préparateur de commande de ses dépenses de repas durant une journée de travail. L’indemnité peut être uniquement versée si : le temps de pause ne permet pas de rentrer chez soi, il n’existe pas de restaurant d’entreprise  ou que le salarié est en travail posté/en horaire décalé. Pour être exigible par le salarié, cette indemnité repas doit obligatoirement être mentionnée dans le contrat de travail.

  • Tickets restaurant : il est également possible de distribuer des tickets restaurants pour permettre au salarié de payer ses  déjeuners. Ils sont considérés comme un avantage social ;

  • Frais de transport: le préparateur de commande bénéficie de la prise en charge à hauteur de 50% du prix de son abonnement aux transports publics pour se rendre sur son lieu de travail. En revanche le remboursement des frais de transport personnel quand il n’y a pas de transport collectif disponible, n’est pas une obligation.
  • Prime de nuit: lorsque le préparateur de commande travaille sur la plage horaire 21h-6h du matin, une prime de nuit peut lui être allouée.

Ces avantages professionnels ne sont pas à proprement spécifiques au métier de préparateur de commande mais liés à sa qualité de salarié. Certains sont obligatoires comme la prise en charge de l’abonnement transport à hauteur de 50%, d’autres non mais constituent des avantages à mettre en avant lors du recrutement.  

6- Obligations légales : quelles sont celles qui incombent à l’employeur ?

L’employeur a des obligations légales vis-à-vis du salarié :

  • Fournir une rémunération en retour du travail effectué: le versement d’une rémunération ainsi que la remise d’une fiche de paie conforme sont des obligations découlant de la signature du contrat de travail liant l’employeur au salarié.
  • Formation du salarié: l’employeur s’assure de former les préparateurs de commande aux règles de santé, d’hygiène et de sécurité. Il est également fortement encouragé à dispenser des formations PRAP (Prévention des Risques liées aux Activités Physiques) permettant d'adopter les bonnes postures pour éviter les TMS. Enfin l'employeur engage des formations pour favoriser leur maintien dans l’emploi ou leur évolution vers d’autres fonctions (magasinier par exemple). 
  • L’entretien d’évolution professionnelle : ce point périodique est obligatoire et porte sur les perspectives d’évolution professionnelle du salarié. Il est obligatoirement organisé tous les deux ans. Avec un diplôme adéquat ou l’expérience professionnelle, un préparateur de commande peut évoluer vers des postes à responsabilité comme chef d’équipe.  

  • Assurer au salarié de disposer des moyens nécessaires à sa mission : l’employeur est tenu de fournir au magasinier l’ensemble des moyens nécessaires à l'exécution de son travail dans les meilleures conditions : équipements, matériels, engins ou encore équipements de protection obligatoires (EPI)  etc.

  • Santé/sécurité au travail : le secteur de la logistique enregistre un taux de sinistralité élevé. Le métier de préparateur de commande présente des risques physiques liés au port de charges, aux risques de chutes d’objets, ainsi qu’aux lacérations et contusions durant les opérations de manutention manuelle. Les facteurs organisationnels (cadence rapide, tâches répétitives, horaires décalés) ainsi que les facteurs d’ambiance (température, environnement bruyant) accentuent les risques d’accident. Enfin, la pression pesant sur le préparateur de commande du fait des impératifs de rendement exerce un risque psychosocial important (stress). L'utilisation d'EPI adapté (vêtements de travail, chaussures de sécurité, gants, casques, port d'une ceinture lombaire, protection auditive ….) est indispensable. 

7- Comment établir la fiche de paie d'un préparateur de commande en contrat d'apprentissage ?

Il est possible de recruter un préparateur de commande en apprentissage. L'apprenti est un salarié en formation. Son temps est partagé entre l'entreprise, où il travaille sous la responsabilité d'un maître d'apprentissage, et son CFA, où il étudie.

Pour recruter un apprenti, un contrat d’apprentissage doit être conclu entre l’apprenti, l’employeur mais aussi  le centre de Formation des Apprentis (CFA). 

L'apprenti est obligatoirement rémunéré et reçoit une fiche de paie conforme. La rémunération de l'apprenti n'est pas libre mais encadrée par la loi et dépend cumulativement : 

  • de la catégorie d’âge à laquelle l’apprenti appartient ;

  • de l’année d’exécution du contrat ;

  • de la base de calcul : le smic horaire de l’année en cours.

Pour vous aider à embaucher un apprenti, vous pouvez bénéficier :

  • d'exonérations de cotisations et contributions sociales dans la limite de 79 % du SMIC ;

  • dans certaines conditions, l’employeur peut bénéficier du dispositif de l’aide unique.

Retrouvez toutes les informations pour créer facilement une fiche de paie pour votre apprenti préparateur de commande dans l'article suivant : fiche de paie apprenti

8- Comment établir la fiche de paie d'un préparateur de commande en contrat de professionnalisation ?

Pour recruter un préparateur de commande en alternance, vous pouvez opter pour un contrat de professionnalisation.

Le contrat de professionnalisation est signé par l’employeur et par le salarié, puis transmis dans les 5 jours à l'OPCO de la branche professionnelle dont dépend l'entreprise. La formation est réalisée en alternance dans  l'entreprise, sous la responsabilité d'un tuteur, et en centre de formation.

Le contrat de professionnalisation peut être signé en soit en CDI, soit en CDD, au choix :

  • En CDI : pour une durée de 6 à 12 mois, 24 mois dans des cas particuliers. Ensuite le contrat se poursuit dans les conditions classiques d’un CDI ;

  • En CDD : pour une durée de 6 à 12 mois, 36 mois dans des cas particuliers. A l'issue de cette durée, le contrat s'arrête. 

L’alternant en contrat de professionnalisation est obligatoirement rémunéré. Une fiche de paie lui est remise chaque mois. Attention, sa rémunération est régie par des règles légales. En effet, la rémunération en contrat de professionnalisation est calculée sur la base d’un pourcentage du SMIC et varie en fonction :

  • de la catégorie d’âge ;

  • de la qualification du salarié.

Pour vous aider à embaucher un alternant en contrat de professionnalisation, vous pouvez bénéficier :

  • Déduction des avantages en nature : du salaire de l’alternant à hauteur de 75% des déductions autorisées pour les autres salariés ;

  • Exonérations de cotisations sociales dans le cadre de la réduction générale des cotisations étendue ;

  • Aides à l’embauche d’un demandeur d’emploi en contrat de professionnalisation (aides non soumises à cotisations sociales ni à CSG/CRDS) :

    • AFE versée par Pôle Emploi : pour embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 26 ans et plus (2000€ maximum);

    • Aide versée par l’État (cumulable avec l’aide Pôle emploi) : pour l’embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 45 ans et plus (2000€ maximum). 

Retrouvez toutes les informations pour créer facilement une fiche de paie pour votre alternant préparateur de commande dans l'article suivant : fiche de paie contrat de professionnalisation

 

En ce qui concerne la partie sociale, l'employeur doit transmettre la DSN corrélative à la fiche de paie du préparateur de commande chaque mois.

 

Pour créer une fiche de paie préparateur de commande, il suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous et de suivre les instructions :

 

 

Bouton créer une fiche de paie

Auteur
Aurore R.
Issue d'une formation juridique, et après avoir exercé plusieurs années au sein d'un cabinet de conseil spécialisé en SIRH, Aurore transmet son expertise à travers ces pages d'aides pour vous simplifier la paie !
Haut de page

DOTNET