Données mises à jour le : 04/10/2022
Mis à jour le : 04/10/2022
inputCréer une fiche de paie

Fiche de paie mécanicien : spécificités, avantages et obligations

<<<<<<<<   Précédent

  1. Mécanicien : quel métier ?
  2. Fiche de paie : quelles spécificités et quel statut pour le mécanicien ?
  3. Quel salaire sur la fiche de paie du mécanicien ?
  4. Mécanicien : quel taux AT/MP applicable ?
  5. Quels avantages professionnels sur la fiche de paie mécanicien ?
  6. Obligations : quelles sont celles qui incombent à l’employeur d'un mécanicien ?
  7. Comment établir la fiche de paie d'un mécanicien en contrat d'apprentissage ?
  8. Comment établir la fiche de paie d'un mécanicien en contrat de professionnalisation ?

1- Mécanicien : quel métier ?

Le mécanicien ou la mécanicienne, assure la réparation d’engins ainsi que leur maintenance courante. Celui-ci est généralement spécialisé : automobile, poids lourds (PL), ferroviaire, aérien ou encore engins de travaux public (TP). Le mécanicien dit « automobile » s’occupe des véhicules « légers » : voitures, fourgonnettes et camions de moins de 3,5 tonnes.

Les missions

Les missions principales du mécanicien peuvent être identifiées ainsi :

  • Procéder aux révisions automatiques (exigées par la loi) comme le contrôle technique (vidange, plaquettes de freins, contrôle anti-pollution etc.);

  • En cas de panne d'engin : réaliser le diagnostic et détecter les anomalies;

  • Démonter et remplacer les pièces endommagées ou défectueuses;

  • Remplir le carnet d’entretien et les documents de suivi d’intervention;

  • Mettre à jour les données des ordinateurs de bord; 

  • Rédiger les devis et factures, assurer le conseil client, et parfois la vente d’accessoires ou pièces détachées;

  • Assurer la gestion des stocks de matériaux et de matériel.

L’une des principales qualités attendues du métier de mécanicien est son sens de l’analyse pour détecter les anomalies mais aussi son organisation pour répondre aux attentes des clients. Une bonne résistance physique est nécessaire car le mécanicien travaille souvent dans des positions difficiles.

Le mécanicien doit également acquérir compétences techniques indispensables :

  • Connaissances mécaniques : fonctionnement des moteurs, connaissances en électromécanique, hydraulique, pneumatique, ou soudure;

  • Connaissances informatiques (les véhicules sont aujourd’hui fabriqués avec de nombreux composants électroniques) : maîtrise des logiciels de détection de panne, logiciels de gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO);

  • Maîtrise des différents outils : matériel de contrôle de géométrie, tournevis, clés, levage etc. ;

  • Capacité à lire des plans et des schémas électromécaniques; 

  • Maîtrise de l’ensemble des règles de sécurité.    

Les études

Le métier de mécanicien est accessible avec une formation spécifique. Les niveaux de diplôme démarrent à partir du CAP (Certificat d'Aptitude Professionnelle) jusqu’au bac +2 :

  • CAP : Maintenance des véhicules options : voitures particulières VP ou véhicules industriels VI ;

  • BEP : Maintenance de véhicules automobiles, options : voitures particulières VP ou véhicules industriels VI;

  • MC (mention complémentaire) s’obtient en 1 an après le CAP/BEP : Mise au point électricité et électronique automobile ou Maintenance des installations oléohydrauliques et pneumatiques;

  • Bac : Bac pro maintenance de véhicules option : voitures particulières, Bac techno STI génie mécanique avec option systèmes motorisés;

  • Bac +2 : BTS maintenance des véhicules (options : «voitures particulières» ou «véhicules de transport routier»).

Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est également possible d’obtenir un titre professionnel (TP) ou un certificat de qualification professionnelle (CQP). De grands groupes automobiles comme Mercedes ou Renault disposent de leur propre centre de formation.

Environnement d’exercice de l’activité

Le métier de mécanicien automobile peut s’exercer dans de nombreuses structures : au sein d’un centre automobile (garage), chez un concessionnaire, un transporteur routier, une entreprise de location de véhicule, ou encore dans le domaine de la course automobile.

Mais on retrouve également des mécaniciens dans bien d'autres secteurs comme : le transport PL (poids lourd), transport aérien, maritime ou ferroviaire ou dans le domaine industriel.

Les possibilités d’évolution

Selon son niveau de formation initiale, son expérience professionnelle, et le cadre dans lequel il exerce ses fonctions, un mécanicien peut :

  • Evoluer vers des postes d’encadrement : chef ou responsable d’équipe, chef ou responsable d’atelier;

  • Faire évoluer ses compétences et se spécialiser : en électricité-électronique par exemple;

  • Se tourner vers des métiers voisins : dépanneur-remorqueur;

  • Se mettre à son compte en tant que garagiste.

 

2- Fiche de paie : quelles spécificités et quel statut pour le mécanicien ?

Convention collective

La principale convention collective pouvant s’appliquer à la fiche de paie d’un mécanicien automobile est la CCN du commerce et de la réparation de l'automobile, du cycle et du motocycle et des activités connexes, ainsi que du contrôle technique automobile  (CCN Automobile - IDCC 1090).

Toutefois, l’activité principale de l’entreprise détermine la convention collective applicable à la fiche de paie du mécanicien.

Ainsi, par exemple :

  • les mécaniciens travaillant dans des sociétés de commerces, de réparation et de location de caravanes, de commerces de gros de moto, et de cyclomoteurs ne sont pas soumis à la convention collective automobile;
  • de la même manière, un mécanicien spécialisé dans les poids lourds est soumis à la CCN des transports routiers et activités auxiliaires de transport (IDCC16)

 

 

Exemple d'une fiche de paie de mécanicien :

 

fiche de paie mécanicien

 

Bouton créer une fiche de paie

 

Catégorie socioprofessionnelle

Les mécaniciens sont classés dans différentes catégories socio-professionnelles par l’INSEE. Parmi les principales : 

  • CSP 63 - ouvriers qualifiés de type artisanal (634c : Mécaniciens qualifiés en maintenance, entretien, réparation : automobile) : il s’agit des ouvriers qualifiés qui procèdent aux réparations sur toutes les pièces mécaniques de véhicules utilitaires, d'automobiles, de cycles ou de motocycles.

  • CSP 68 - ouvriers non qualifiés de type artisanal (682a : Métalliers, serruriers, réparateurs en mécanique non qualifiés) : il s'agit des ouvriers non qualifiés et des apprentis qui participent au travail des pièces métalliques ou à leur montage dans le cadre d'activités d'entretien ou de réparation (réparation automobile en particulier).

  • CSP 62 – Ouvriers qualifiés de type industriel (628a : Mécaniciens qualifiés de maintenance, entretien : équipements industriels) : ouvriers qualifiés qui s’occupent de la maintenance ou de la réparation des parties mécaniques des équipements de production industrielle ou des matériels de transport aérien, maritime ou ferroviaire. Ils n’interviennent pas dans le domaine automobile.

  • CSP 21 – Artisans (216a : Artisans mécaniciens réparateurs d'automobiles) : Artisans qui réparent les véhicules automobiles et assurent leur entretien courant. Ils sont à leur compte.

Pour les salariés, c’est aussi par la grille conventionnelle que sont déterminées les rémunérations. Les charges sociales sur les statuts ouvriers sont de l’ordre de 21% du salaire brut (Donnée indicative).

3- Quel salaire sur la fiche de paie du mécanicien ?

D'après l'INSEE, le salaire brut mensuel moyen pour un mécanicien salarié est de :

  • 2091pour un mécanicien automobile qualifié (634c) : ce montant est une moyenne nationale établie à partir des rémunérations de 155 600 salariés en France. Ces salariés sont quasi exclusivement des hommes, employés en CDI (82,6%). Près de 80% d’entre eux sont employés par des entreprises de moins de 50 salariés dont 48,5% dans des entreprises de moins de 10 salariés.

  • 1706pour un mécanicien automobile non qualifié (682a) : ce montant est une moyenne nationale établie à partir des rémunérations de 48 200 salariés en France. Ces salariés sont quasi exclusivement des hommes (97%) employés principalement en CDI (49,2%) ou en contrat d’apprentissage (37,4%). Près de 90% d’entre eux sont employés par des entreprises de moins de 50 salariés dont 49,5% dans des entreprises de moins de 10 salariés.

  • 2600pour un mécanicien qualifié de maintenance industrielle (628a) : ce montant est une moyenne nationale établie à partir des rémunérations de 73 500 salariés en France. Ces salariés sont quasi exclusivement des hommes (98 %), employés principalement en CDI (71,5%). Près de 50% d’entre eux sont employés par des entreprises de plus de 100 salariés. Seulement 10% occupent un emploi dans des entreprises de moins de 10 salariés.

4- Mécanicien : quel taux AT/MP applicable ?

La cotisation d'Accidents du Travail et Maladies Professionnelles (AT/MP) qui s’applique à la fiche de paie mécanicien dépend de la taille de l’entreprise dans laquelle l’activité est exercée.

Le taux AT/MP est transmis généralement par l'assurance maladie, il est ensuite repris sur chaque fiche de paie du mécanicien. Le taux AT/MP qui est calculé par l'assurance maladie est établi sur la base des antécédents d'accidents de l'entreprise et de ses activités.

La sinistralité du métier de mécanicien est élevée, notamment dans les garages automobiles.

Consultez notre page dédiée au taux d'accident du travail et aux maladies professionnelles.

5-Quels avantages professionnels sur la fiche de paie mécanicien ?

Le mécanicien pourra prétendre à certains avantages professionnels. Prenons par exemple les avantages professionnels issus de la CCN automobile (IDCC 1090)  :

  • Travail de nuit  : le mécanicien travailleur de nuit a droit pour chaque heure de travail effectuée au cours de la période de nuit (21h à 6h), à une majoration pour travail de nuit égale à 10 % du minimum conventionnel mensuel.

  • Travail du dimanche : un mécanicien automobile travaillant exceptionnellement le dimanche a droit à une majoration de 100 % du salaire horaire brut de base.

  • Régime de santé : le mécanicien soumis à la CCN automobile bénéficie du régime de prévoyance et d’une mutuelle sans condition d’ancienneté. La cotisation à la mutuelle obligatoire est répartie entre l’employeur et salarié à hauteur de 50 %.

  • Prime d’intégration : les salariés en apprentissage et contrat de professionnalisation embauchés en CDI ou en CDD suivi d’un CDI dans la même entreprise peuvent bénéficier d’une prime d’intégration. La prime d’intégration est versée à la fin du 12e mois de contrat et son montant doit correspondre à 50 % de la rémunération mensuelle brute de base perçue au terme de ce 12e mois.

Des avantages professionnels différents et/ou supplémentaires peuvent s’appliquer selon la CCN à laquelle est soumise la fiche de paie du mécanicien. De plus, d’autres avantages peuvent être issus d’accords d’entreprise, du contrat de travail ou d’usages d’entreprise.

6- Obligations : quelles sont celles qui incombent à l’employeur d'un mécanicien ?

L’employeur a des obligations légales vis-à-vis du mécanicien salarié :

  • Fournir une rémunération en retour du travail effectué : comme tout salarié, le mécanicien doit être déclaré. Il reçoit une rémunération mensuelle ainsi qu’une fiche de paie récapitulant tous les éléments de celle-ci : salaire de base et éléments variables (prime de nuit, mutuelle etc.).

  • Formation du mécanicien : au cours de sa vie professionnelle, le mécanicien est amené à suivre des formations, relatives à la sécurité notamment, telles que la formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique) pour prévenir les risques liés aux manutentions manuelles ou le Certificat d'Aptitude à la Conduite En Sécurité (CACES) ou autorisation de conduite des appareils de levage (pour la conduite en sécurité) .

  • Assurer au mécanicien de disposer des moyens nécessaires à sa mission : l’employeur fournit au mécanicien l’ensemble des moyens nécessaires à l'exécution de son travail dans les meilleures conditions : outils, matériel, équipement de protection, formation à la sécurité etc.

  • Santé/sécurité au travail : il incombe à l’employeur de garantir la sécurité physique de ses salariés et de les prémunir contre les risques auxquels ils peuvent être exposés dans le cadre de leurs activités. Les mécaniciens (automobiles ou autres) sont exposés à de multiples risques : risques liés aux manutentions manuelles, risques liés à l‘utilisation des machines (meules, perceuse-visseuse etc), chutes de hauteur, risques chimiques (hydrocarbures, gaz d’échappement, huiles de vidange, solvants, peintures etc), risques auditifs. Ils doivent obligatoirement porter un EPI (équipement de protection individuel) respiratoire (masque de type FFP2 et FFP3), cutané (port de gants adaptés à la manipulation de produits toxiques, vêtements de travail, lunettes de sécurité) et auditif (casque anti-bruit).

  • Vestiaires collectifs : Des installations sanitaires adaptées doivent permettre aux mécaniciens de se laver fréquemment les mains et de prendre une douche en fin de poste. Des vestiaires doubles permettent l’entreposage séparé des tenues de travail et des tenues de ville.

7- Comment établir la fiche de paie d'un mécanicien en contrat d'apprentissage ?

La formation de mécanicien s'effectue très souvent en apprentissage, c'est à dire : en alternance en entreprise, sous la responsabilité d'un maître d'apprentissage, et en CFA.

Pour recruter un apprenti, un contrat d’apprentissage doit être signé à la fois par l’apprenti, l’employeur mais aussi par le centre de Formation des Apprentis (CFA). 

L'apprenti est rémunéré et reçoit obligatoirement une fiche de paie. Attention, sa rémunération est encadrée par la loi et dépend cumulativement : 

  • de la catégorie d’âge à laquelle l’apprenti appartient ;

  • de l’année d’exécution du contrat ;

  • de la base de calcul : le SMIC horaire de l’année en cours.

Pour vous aider à embaucher un apprenti, vous pouvez bénéficier :

  • d'exonérations de cotisations et contributions sociales : le contrat d’apprentissage est exonéré dans la limite de 79 % du SMIC  ;

  • d'aide financière : dans certaines conditions, l’employeur peut bénéficier du dispositif de l’aide unique.

Retrouvez toutes les informations pour créer facilement une fiche de paie pour votre apprenti mécanicien dans l'article suivant : fiche de paie apprenti

8- Comment établir la fiche de paie d'un mécanicien en contrat de professionnalisation ?

La formation du mécanicien peut, dans certaines conditions, se faire via un contrat de professionnalisation.

Le contrat de professionnalisation est conclu entre l’employeur et un salarié répondant à des critères particuliers. Il est ensuite transmis dans les 5 jours à l'OPCO de la branche professionnelle dont dépend l'entreprise. La formation est effectuée en alternance en l'entreprise, sous la responsabilité d'un tuteur, et en centre de formation.

Le contrat de professionnalisation peut être signé en :

  • CDI : pour une durée de 6 à 12 mois, 24 mois dans des cas particuliers. Ensuite le contrat se poursuit dans les conditions classiques d’un CDI ;

  • ou en CDD : pour une durée de 6 à 12 mois, 36 mois dans des cas particuliers. A l'issue de cette durée, le contrat s'arrête. 

L’alternant est obligatoirement rémunéré et doit recevoir une fiche de paie. Attention, vous ne pouvez pas le rémunérer comme vous le souhaitez. En effet, la rémunération d'un mécanicien en contrat de professionnalisation est encadrée par la loi. Elle est calculée sur la base d’un pourcentage du SMIC et varie en fonction :

  • de la catégorie d’âge ;

  • de la qualification du salarié.

Pour vous aider à embaucher un alternant en contrat de pro, vous pouvez bénéficier :

  • Déduction des avantages en nature : du salaire de l’alternant à hauteur de 75% des déductions autorisées pour les autres salariés ;

  • Exonérations de cotisations sociales dans le cadre de la réduction générale des cotisations étendue ;

  • Aides à l’embauche d’un demandeur d’emploi en contrat de professionnalisation (ces aides sont exonérées de cotisations sociales et de CSG/CRDS) :

    • AFE versée par Pôle Emploi : pour l'embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 26 ans et plus (2000€ maximum);

    • Aide versée par l’État (cumulable avec l’aide Pôle emploi) : pour l’embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 45 ans et plus (2000€ maximum). 

Retrouvez toutes les informations pour créer facilement une fiche de paie pour votre alternant mécanicien dans l'article suivant : fiche de paie contrat de professionnalisation

 

En ce qui concerne la partie sociale, l'employeur doit transmettre la DSN corrélative à la fiche de paie du mécanicien chaque mois.

 

Pour créer une fiche de paie pour un mécanicien, il suffit de cliquer sur bouton ci-dessous et de suivre les instructions :

 

Bouton créer une fiche de paie

 

 

 

 

Auteur
Aurore R.
Issue d'une formation juridique, et après avoir exercé plusieurs années au sein d'un cabinet de conseil spécialisé en SIRH, Aurore transmet son expertise à travers ces pages d'aides pour vous simplifier la paie !
Haut de page

DOTNET