Données mises à jour le : 21/04/2021
Mis à jour le : 21/04/2021
inputCréer une fiche de paie

Fiche de paie barman : spécificités, avantages et obligations

<<<<<<<<   Précédent

Sommaire

1- Barman/barmaid : quel métier ?

2- Fiche de paie barman : quelles spécificités et quel statut pour le salarié ?

3- Quel salaire sur la fiche de paie du barman ?

4- Sur la fiche de paie du barman : quel taux AT/MP applicable ?

5- Barman : quels avantages professionnels sur la fiche de paie ?

6- Obligations légales : quelles sont celles qui incombent à l’employeur ?

7- Comment établir la fiche de paie d'un barman en contrat d'apprentissage ?

8- Comment établir la fiche de paie d'un barman en contrat de professionnalisation ?

 

1-Barman/barmaid : quel métier ?

Le métier de barman consiste principalement à accueillir la clientèle, préparer les boissons puis les servir aux clients ou les confier aux serveurs en cas de service à table.

Les missions

Les principales missions du barman ou de la barmaid peuvent être identifiées ainsi :

  • Entretenir et préparer le bar ;
  • Préparer les boissons et cocktails ;
  • Accueillir, écouter et conseiller les clients ;
  • Contribuer à l’atmosphère de l’établissement ;
  • Réaliser les opérations de caisse (encaissement, comptage de caisse le soir) ;  
  • Vérifier les stocks et passer les commandes fournisseurs.

Les compétences

La principale qualité attendue pour le métier de barman/barmaid est la serviabilité. Il est à l’écoute des clients,  sait les conseiller et fait preuve de diplomatie en cas de conflit (personne trop alcoolisée par exemple). Rapidité d’exécution et excellente organisation lors des coups de feu sont de mise.

Le métier de barman demande des également compétences techniques et fonctionnelles:

  • Bonne connaissance des techniques pour préparer les cocktails ;
  • Capacité à appliquer et faire appliquer les consignes d’hygiène et de sécurité;
  • Instauration d’une organisation permettant de réduire l’attente client et de réagir à tout incident ou dysfonctionnement en service ;
  • Vérification quotidienne des équipements et du matériel (machine à café, tireuse à bière, état des produits etc.)
  • Travail en équipe  avec l’équipe de serveur.
  • Utilisation des technologies de prise de commande et d’encaissement ;
  • Connaissance des techniques d’animation car il peut être amené à animer la salle.    

Les études

Le métier de barman est accessible sans diplôme. Toutefois, pour postuler dans certains emplois, il est indispensable d’en avoir obtenu un. Il sera également plus facile d’évoluer professionnellement avec l’un des diplômes suivants :

  • CAP : services en brasserie-café, CAP Restaurant;
  • Bac professionnel : commercialisation et service en restauration;
  • MC (mention complémentaire) Employé barman : se prépare en un an (en plus d’un CAP ou BAC pro) pour se spécialiser; 
  • Brevet professionnel barman : se prépare en 2 ans à condition d’avoir déjà 2 ans d’expérience professionnel. Ce BP prépare à des postes à responsabilité ou à s’installer à son compte.

Il est conseillé aux barmans/barmaids ayant une première expérience professionnelle de préparer un brevet professionnel afin de s’ouvrir des opportunités à court terme : briguer un poste de manager ou ouvrir son propre établissement.

Les possibilités d’évolution

Selon son niveau de qualification et ses appétences, les possibilités d’évolution pour un barman sont intéressantes :

  • Evoluer vers des fonctions d’encadrement d’équipe : par l’expérience professionnelle ou un diplôme adapté, le barman peut évoluer vers des postes de manager d’équipe (chef barman).
  • Changer d’environnement de travail régulièrement : travailler comme saisonnier, chez un traiteur, en discothèque, en France ou à l’étranger.
  • Evoluer vers d’autres métiers: comme sommelier ou les métiers de la vente. Il peut également se spécialiser dans la réalisation de cocktails (mixologie)
  • Ouvrir son propre établissement.     

Environnement d’exercice de l’activité

Cette activité peut s’exercer dans de nombreux types de structures, de tailles très diverses : bar, restaurant, discothèque, chez un traiteur (pourra animer des mariages, des séminaires d’entreprises etc.), brasserie, hôtel de luxe, secteur ferroviaire, points touristiques etc.

Certains barmans sont saisonniers. Ils travaillent dans les lieux touristiques et se déplacent en fonction de la saison.

2-Fiche de paie barman : quelles spécificités et quel statut pour le salarié ?

Convention collective

Le barman se voit appliquer la convention collective correspondant à l’activité principale de l’entreprise qui l’emploie.

Ainsi, s’il travaille dans un bar, une brasserie, ou encore un hôtel, la convention collective applicable est la CCN HCR (convention collective nationale des hôtels, cafés restaurants du 30 avril 1997- IDCC 1979).

Cependant, s’il travaille au bar d’un hôtel de luxe Parisien, il est alors soumis à la Convention Collective Nationale sur les hôtels trois, quatre ou quatre étoiles de luxe de Paris ou de la région parisienne (IDCC 1370).

En revanche si le barman exerce chez un traiteur, il est soumis à la CCN Traiteur (IDCC 3101.)

 

Exemple d'une fiche de paie de barman:

Fiche de paie Barman

Catégorie socioprofessionnelle

Comme le serveur, le barman appartient à la catégorie socioprofessionnelle 56 : Personnels des services directs aux particuliers, et plus précisément :

  • Rubrique 561a : Serveurs, commis de restaurant, garçons (bar, brasserie, café ou restaurant);
  • Rubrique 561b : Serveurs, commis de restaurant, garçons qualifiés.

En évoluant vers un emploi de chef barman, le barman est catégorisé « profession intermédiaire » sans toutefois pouvoir obtenir le statut cadre : Maîtrise de restauration : salle et service (468a). Correspond aux professionnels employés dans un restaurant ou un hôtel, dirigeant la totalité ou une partie du service des mets ou des boissons.

C’est aussi par la grille conventionnelle que sont déterminées les rémunérations. Les charges sociales sur le statut ETAM sont de l’ordre de 21% du salaire brut (Donnée indicative).

3- Quel salaire sur la fiche de paie du barman ?

D'après l'INSEE, le salaire net mensuel moyen pour un barman est de 1558€ : 1614€ pour les hommes contre 1510€ pour les femmes. Ce montant est une moyenne nationale établie à partir des rémunérations de 196 400 salariés en France.  

Ces salariés sont à presque parité des hommes ou des femmes. 68,2% d’entre eux sont en CDI, 20,3% en CDD. 45,1% des serveurs travaillent dans des entreprises de 1 à 9 salariés, 21,4% sont dans des entreprises dont l’effectif est compris entre 10 et 19 salariés. 

4- Sur la fiche de paie du barman : quel taux AT/MP applicable ?

La cotisation d'Accidents du Travail et Maladies Professionnelles (AT/MP) qui s’applique à la fiche de paie barman dépend de la taille de l’entreprise dans laquelle l’activité est exercée.

Le taux AT/MP est transmis généralement par l'assurance maladie, il est ensuite repris sur chaque fiche de paie du barman. Le taux AT/MP qui est calculé par l'assurance maladie est établi sur la base des antécédents d'accidents de l'entreprise et de ses activités.

Consultez notre page dédiée au taux d'accident du travail et aux maladies professionnelles.

5- Barman : quels avantages professionnels sur la fiche de paie ?

Le barman ou la barmaid pourra prétendre à certains avantages professionnels inhérents à sa qualité de salarié.e comme par exemple :

  • Repas : dans la convention HCR qui s’applique à la grande majorité des barmans, nourrir le personnel est une obligation issue d’un usage professionnel (arrêté Parodi). Les avantages en nature font partie intégrante du salaire.  Comment répondre à cette obligation ?
      • en fournissant le repas et versant un avantage nourriture : mentionné en début de fiche de paie sur une ligne « Avantage en nature nourriture ». Son montant est ajouté au salaire brut puis déduit du salaire net en bas de bulletin de salaire car le repas est consommé par le salarié
      • en versant une indemnité compensatrice nourriture (ICN) : mentionnée en haut de la fiche de paie sur une ligne dédiée mais non déduit du salaire net car le repas n’est pas consommé par le salarié

 

  • Frais de transport : le barman bénéficie obligatoirement de la prise en charge à hauteur de 50% du prix des abonnements aux transports publics pour ses trajets lieu de résidence-travail. L’employeur n’est pas tenu de prévoir le remboursement des frais de transport personnel.
  • Frais de santé: un barman dont l’employeur dépend de la convention HCR bénéficie d’un régime de frais de santé, peu importe son ancienneté dans l’entreprise (mutuelle standard 28 €). La cotisation salariale minimale est de 14€ (cotisation patronale minimale à 14€). Sauf en Alsace-Moselle, la cotisation salariale ne peut pas dépasser 10€.
  • Régime obligatoire de prévoyance : un barman dont l’entreprise relève de la convention HCR bénéficie d’un régime obligatoire de prévoyance. La cotisation est fixée à 80% du salaire et réparti comme suit sur la fiche de paie : 50% cotisation salariale, 50% cotisation patronale.   

 

6- Obligations légales : quelles sont celles qui incombent à l’employeur ?

L’employeur a des obligations légales vis-à-vis du salarié :

 

  • Fournir une rémunération en retour du travail effectué: le versement d’une rémunération et la fourniture d’une fiche de paie conforme est une obligation découlant du contrat de travail liant l’employeur au salarié. Le barman peut recevoir des pourboires de la part des clients qui s’ajoutent au salaire contractuel. La totalité des pourboires est centralisée par l’employeur qui les reverse au personnel en contact avec la clientèle. Il doit pouvoir justifier l’encaissement et la remise des pourboires en tenant un registre de répartition.   
  • L’entretien d’évolution professionnelle : il s’agit d’un point périodique obligatoire portant sur les perspectives d’évolution professionnelle du salarié qui doit être organisé tous les deux ans. Un barman peut prendre des responsabilités pour devenir « chef barman ».

  • Assurer au salarié de disposer des moyens nécessaires à sa mission : l’employeur fournit au barman l’ensemble des moyens nécessaires à l'exécution de son travail dans les meilleures conditions.

  • Santé/sécurité au travail : l’employeur doit garantir la sécurité physique de ses salariés mais également le prémunir contre les risques auxquels ils peuvent être exposés du fait de leurs missions. Le métier de barman peut être soumis à une forte pression entraînant du stress, qui est considéré comme un risque psychosocial. Il est souvent amené à travailler de nuit (bar, discothèque), le weekend ou en horaire décalé, ce qui entraîne de la fatigue.  
  • Vestiaire collectif: les barmans doivent parfois porter une tenue imposée par l’employeur. Celui-ci est alors tenu de mettre à la disposition des salariés des vestiaires collectifs équipés d'armoires individuelles et les maintenir dans un état constant de propreté.

7- Comment établir la fiche de paie d'un barman en contrat d'apprentissage ?

Comme nombre de métiers de la restauration, celui de barman peut être accessible via des formations en apprentissage.    

L'embauche d'un apprenti s'effectue via la conclusion d'un contrat d’apprentissage tripartite. C'est à dire que ce contrat doit être signé à la fois par l’apprenti, par l’employeur mais aussi par le centre de Formation des Apprentis (CFA). L'étudiant réalise sa formation en alternance entre l'entreprise pour la partie pratique et le CFA, pour la partie théorique. En entreprise, il est placé sous la responsabilité d'un maître d'apprentissage nommément désigné. 

L'apprenti reçoit obligatoirement une fiche de paie chaque mois. Sa rémunération étant encadrée par la loi, l'employeur ne peut la fixer librement. Celle-ci dépend cumulativement : 

  • de la catégorie d’âge à laquelle l’apprenti appartient ;

  • de l’année d’exécution du contrat ;

  • de la base de calcul : le smic horaire de l’année en cours.

Pour faciliter l'embauche d'un apprenti, l'employeur peut bénéficier des aides suivantes :

  • le contrat d’apprentissage est exonéré de cotisations et contributions sociales dans la limite de 79 % du SMIC ;

  • dans certaines conditions, l’employeur peut bénéficier du dispositif de l’aide unique à l'embauche.

Retrouvez toutes les informations pour créer facilement une fiche de paie pour votre apprenti barman dans l'article suivant : fiche de paie apprenti

8- Comment établir la fiche de paie d'un barman en contrat de professionnalisation ?

La formation du barman, dans certaines conditions, peut également se faire via un contrat de professionnalisation.

Le contrat de professionnalisation est conclu entre l’employeur et un salarié répondant à des critères particuliers. L'employeur transmet le contrat de professionnalisation à l'OPCO de la branche professionnelle dont dépend l'entreprise dans les 5 jours suivant sa conclusion ou au plus tard avant sa date de début. L'étudiant effectue sa formation en alternance entre l'entreprise et le centre de formation. En entreprise, il est placé sous la responsabilité d'un tuteur nommément désigné. 

Le contrat de professionnalisation a une particularité puisqu'il est conclu dans le cadre soit :

  • d’un CDI : pour une durée de 6 à 12 mois, 24 mois dans des cas particuliers. Ensuite le contrat se poursuit dans les conditions classiques d’un CDI ;

  • d’un CDD : pour une durée de 6 à 12 mois, 36 mois dans des cas particuliers. Le contrat s'arrête à l’issue de cette durée.

L’alternant est obligatoirement rémunéré et une fiche de paie doit lui être remise chaque mois. Attention, sa rémunération est encadrée par la législation. Elle est calculée sur la base d’un pourcentage du SMIC et varie en fonction :

  • de la catégorie d’âge de l'alternant ;

  • de sa qualification.

Pour faciliter l'embauche d'un alternant en contrat de professionnalisation, l'employeur peut bénéficier des aides suivantes :

  • Déduction des avantages en nature : du salaire de l’alternant à hauteur de 75% des déductions autorisées pour les autres salariés ;

  • Exonérations de charges sociales dans le cadre de la réduction générale des cotisations étendue ;

  • Aides à l’embauche d’un demandeur d’emploi en contrat de professionnalisation (ne sont soumises à aucune cotisations sociales ni à la CSG/CRDS) :

    • AFE versée par Pôle Emploi : pour embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 26 ans et plus (2000€ maximum)

    • Aide versée par l’État (cumulable avec l’aide Pôle emploi) : pour l’embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 45 ans et plus (2000€ maximum)

Retrouvez toutes les informations pour créer facilement une fiche de paie pour votre alternant barman dans l'article suivant : fiche de paie contrat de professionnalisation

 

En ce qui concerne la partie sociale, l'employeur doit transmettre la DSN corrélative à la fiche de paie du barman chaque mois.

 

Pour créer une fiche de paie barman, il suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous et de suivre les instructions :

 

 

Auteur
Aurore R.
Issue d'une formation juridique, et après avoir exercé plusieurs années au sein d'un cabinet de conseil spécialisé en SIRH, Aurore transmet son expertise à travers ces pages d'aides pour vous simplifier la paie !
Haut de page

DOTNET