Données mises à jour le : 25/10/2021
Mis à jour le : 25/10/2021
inputCréer une fiche de paie

Fiche de paie serveur : spécificités, avantages et obligations

<<<<<<<<   Précédent

  1. Serveur : quel métier ?
  2. Fiche de paie serveur : quelles spécificités et quel statut pour le salarié ?
  3. Fiche de paie serveur : quel salaire ?
  4. Serveur : quel taux AT/MP applicable ?
  5. Serveur : quels avantages professionnels sur la fiche de paie ?
  6. Obligations légales : quelles sont celles qui incombent à l’employeur ?
  7. Comment établir la fiche de paie d'un serveur en contrat d'apprentissage ?
  8. Comment établir la fiche de paie d'un serveur en contrat de professionnalisation ?

1-Serveur : quel métier ?

Le serveur exerce son métier dans le domaine de l’hôtellerie-restauration : établissement de restauration, café, débit de boissons ou encore hôtel-restaurant. Il s’agit d’une activité de contact client car il est en charge de leur accueil et du service, et se trouve responsable de leur satisfaction.  

Ses missions principales peuvent être identifiées ainsi :

  • Mise en place de la salle avant le service : nettoyage des locaux et du matériel, dressage des tables, vérification des couverts ;
  • Accueil, conseil et service du client : accueil du client, présentation de la carte et des plats du jour, conseils et accompagnement notamment sur les vins ;
  • Prise de commande et service : prise de commande manuelle ou via outil (tablette etc), annonce des commandes en cuisine, service à table, adaptation aux contraintes de la salle et de la cuisine, anticipation des coups de feu, débarrassage et dressage des tables;
  • Opérations d’encaissement : établissement de l’addition, encaissement des clients, vérification des opérations d’encaissement;
  • Relation clientèle : écoute client, réponse aux questions et remarques, prise de congé.

La principale qualité attendue du métier de serveur est son sens du service. Il exerce un métier totalement orienté client qui demande des compétences relationnelles. Le serveur doit résister à la pression que peut générer un tel poste, surtout aux moments des «coups de feu » ou dans les restaurants de luxe, très exigeants. Organisation et capacité à travailler en équipe complètent les attentes en termes de savoir-être (soft skills).

Le/la serveur (se)  dispose également de  compétences techniques et fonctionnelles indispensables :

  • Application des consignes d’hygiène et de sécurité;
  • Assurer la qualité du service en salle, placer la satisfaction client au centre de l’activité ;
  • Instaurer une organisation permettant de réduire l’attente client et de réagir à tout incident ou dysfonctionnement ;
  • Veiller à la fluidité du service : synchronisation entre la salle et la cuisine ;
  • Travail en équipe : avec les autres serveurs mais également avec la cuisine, la communication est indispensable.
  • Analyse des besoins client et gestion des réclamations ;
  • Utilisation des technologies de prise de commande et d’encaissement.

Le métier de serveur est accessible à tous sans certification pour un job étudiant ou un emploi saisonnier. Toutefois, dans certains secteurs, notamment l’hôtellerie-restauration de luxe, un diplôme est indispensable. L’obtention d’un diplôme autorise également une évolution plus rapide vers des fonctions d’encadrement.

Les formations au métier de serveur

Le métier de serveur est accessible à partir du niveau CAP (certificat d’aptitude professionnelle) jusqu’au BTS (brevet technicien supérieur) ou un diplôme d’école privée d’hôtellerie. Les diplômes obtenus sont déterminants pour le statut du salarié, la rémunération sur la fiche de paie, ainsi que les perspectives d’évolution. 

Les principales formations permettant d’accéder au métier de serveur sont les suivantes :

  • Niveau CAP : Restaurant, Agent polyvalent de restauration (APR), Services en brasserie et café;          
  • BP (Brevet professionnel – niveau bac) : Art du service et commercialisation en restauration;
  • Bac : Bac professionnel commercialisation et services en restauration, bac technologique Sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration ;
  • BTS: Hôtellerie restauration;
  • Diplômes d’école privée d’hôtellerie.

Les possibilités d’évolution

Selon son niveau de formation initiale et son expérience professionnelle, un serveur peut :

  • Exercer son métier dans un secteur différent : restaurant de luxe, brasserie, restauration de collectivité ;
  • après plusieurs années un serveur peur devenir : chef de rang puis maître d’hôtel ;
  • évoluer à l’horizontal vers d’autres types de postes : barman (barmaid), sommelier ; 

Dans ce cas la fiche de paie ne sera plus la même.

Environnement d’exercice de l’activité

Cette activité peut s’exercer au sein de multiples environnements : hôtel, cafés restaurant, restauration rapide, restauration de luxe, restauration collective. Les opportunités sont multiples, en France et à l’étranger. 

Certains serveurs (ses) sont saisonniers. Ils travaillent dans les lieux touristiques et se déplacent en fonction de la saison (hiver dans les stations de sport d’hiver, été dans les stations balnéaires).

2-Fiche de paie serveur : quelles spécificités et quel statut pour le salarié ?

Convention collective applicable

Le plus fréquemment, la convention collective nationale des hôtels, cafés restaurants (HCR) IDCC1979 du 30 avril 1997 réglemente la profession de serveurs.

Toutefois, une convention collective différente s’applique s’il exerce dans les établissements suivants :

  • Restauration collective : Convention collective nationale du personnel des entreprises de restauration de collectivités du 20 juin 1983 
  • Restauration rapide : Convention collective nationale de la restauration rapide du 18 mars 1988
  • Chaînes d’hôtels ou de restaurants : convention collective nationale hôtels et restaurants (chaînes).
  • Chaîne de cafétérias : (restaurants libre-service) : convention collective des chaînes de cafétérias et assimilés
  • Hôtels de luxe Parisiens : convention collective nationale sur les hôtels trois, quatre ou quatre étoiles de luxe de Paris ou de la région parisienne.

Fiche de paie serveur café hotel bar restaurant

Serveur : quelle catégorie socioprofessionnelle ?

Les serveurs appartiennent à la catégorie socioprofessionnelle 56 : Personnels des services directs aux particuliers. Les salariés affectés au service en salle dans les restaurants et les cafés appartiennent à la catégorie des employés (qualifiés ou non). 

En évoluant vers des postes d’encadrement ou des fonctions ayant un caractère de haute technicité dans le domaine spécifique de l’hôtellerie-restauration, un serveur peut devenir cadre (cadre administratif et commerciaux des entreprises).

C’est aussi par la grille conventionnelle que sont déterminées les rémunérations. Les charges sociales sur le statut ETAM sont de l’ordre de 21% du salaire brut (Donnée indicative). Les charges sociales sur le statut cadre sont de l’ordre de 25% du salaire brut (Donnée indicative).

Durée légale du travail

La durée du travail dans l’hôtellerie-restauration respecte des règles spécifiques.

Les conventions collectives peuvent prévoir des règles particulières au secteur d’activité. Par exemple, la convention collective HCR fixe la durée hebdomadaire normale de travail à 39 heures/semaine pour toutes les entreprises auxquelles elle s’applique. Attention, les heures travaillées au-delà de la durée légale  de 35 heures sont quand même des heures supplémentaires et majorées : 10% entre 36 et 39 heures, 20% entre 40 et 43 heures puis 50% au-delà.

Un serveur peut travailler jusqu’à 11h30 par jour, soit 46 heures par semaine sur une durée de 12 semaines (48 heures au maximum).Le repos quotidien doit être de 11h entre deux jours de travail, ramené à 10h pour les travailleurs en contrat saisonnier. L’amplitude horaire maximum autorisée par la convention HCR est de 13h, qui correspond au temps écoulé entre la prise de poste et la fin de la journée, coupures comprises.

La durée de travail peut varier en fonction de la saison. Les semaines de haute activité compensent celles de moindre activité, et le nombre d’heures moyen hebdomadaire reste le même. 

3- Fiche de paie serveur : quel salaire ?

La convention collective HCR impose un salaire minimum. On l’appelle encore aujourd’hui le SMIC hôtelier mais il s’agit d’un abus de langage désignant la grille de salaire applicable aux rémunérations minimums. Dans la convention HCR, la rémunération dépend du niveau et de l’échelon du métier occupé. Dans tous les cas, le SMIC conventionnel ne peut être inférieur au SMIC légal, sinon c’est ce dernier qui doit s’appliquer sur la fiche de paie.  

D'après l'INSEE, le salaire net mensuel moyen pour un serveur est de :

  • 1558€ pour un serveur qualifié (561b): 1614€ pour les hommes contre 1510€ pour les femmes. Ce montant est une moyenne nationale établie à partir des rémunérations de 196 400 salariés en France.  Ces salariés sont à presque parité des hommes et des femmes. 68,2% d’entre eux sont en CDI, 20,3% en CDD. 45,1% des serveurs travaillent dans des entreprises de 1 à 9 salariés, 21,4% sont dans des entreprises dont l’effectif est compris entre 10 et 19 salariés. 
  • 1462€ pour un serveur non qualifié (561c) : 1480€ pour les hommes contre 1449€ pour les femmes. Ce montant est une moyenne nationale établie à partir des rémunérations de 269 400 salariés en France. Ces salariés sont des femmes à 57%. 60,5% des salariés occupant un poste de serveur sont en CDI, 24,5% en CDD. 50,6% des serveurs travaillent dans des entreprises de 1 à 9 salariés, 16,7% sont dans des entreprises dont l’effectif est compris entre 10 et 19 salariés. 

4- Serveur : quel taux AT/MP applicable ?

La cotisation d'Accidents du Travail et Maladies Professionnelles (AT/MP) qui s’applique sur la fiche de paie du serveur dépend de la taille de l’entreprise dans laquelle l’activité est exercée. Le taux AT/MP est transmis généralement par l'assurance maladie, il est ensuite repris sur chaque bulletin de paie. Le taux AT/MP qui est calculé par l'assurance maladie est établi sur la base des antécédents d'accidents de l'entreprise et de ses activités.

Consultez notre page dédiée au taux d'accident du travail et aux maladies professionnelles.

 

5- Serveur : quels avantages professionnels sur la fiche de paie ?

Le serveur pourra prétendre à certains avantages professionnels spécifiques ou inhérents à leur qualité de salarié comme :

  • Repas : dans la convention HCR qui s’applique à la grande majorité des serveurs, nourrir le personnel est une obligation issue d’un usage professionnel (arrêté Parodi). Les avantages en nature font partie intégrante du salaire.  Cette obligation peut être satisfaite en mettant en place l’un de ces avantages :

> Versement d' un avantage nourriture (fourniture du repas) : il est mentionné en début de fiche de paie sur une ligne « Avantage en nature nourriture ». Son montant est ajouté au salaire brut puis déduit du salaire net en bas de bulletin car le repas est consommé par le salarié.

> Versant une indemnité compensatrice nourriture (ICN) : mentionnée en haut de la fiche de paie sur une ligne dédiée « Indemnité compensatrice nourriture » mais non déduit du salaire net car le repas n’est pas consommé par le salarié.

  • Frais de transport: le serveur bénéficie de la prise en charge à hauteur de 50% du prix des abonnements aux transports publics pour les trajets domicile-travail. En revanche, le remboursement des frais de transport personnel n’est pas obligatoire pour l’employeur.

  • Frais de santé: un serveur dont l’entreprise relève de la convention HCR bénéficie d’un régime de frais de santé, peu importe son ancienneté dans l’entreprise (mutuelle standard 28 €). La cotisation salariale minimale est de 14€ (cotisation patronale minimale à 14€). Sauf en Alsace-Moselle, la cotisation salariale ne peut pas dépasser 10€.
  • Régime obligatoire de prévoyance : un serveur dont l’entreprise relève de la convention HCR bénéficie d’un régime obligatoire de prévoyance. La cotisation est répartie comme suit sur la fiche de paie : 50% cotisation salariale, 50% cotisation patronale.   

6- Obligations légales : quelles sont celles qui incombent à l’employeur ?

L’employeur a des obligations légales vis-à-vis du salarié :

  • Fournir une rémunération en retour du travail effectué: le versement d’une rémunération et la fourniture d’une fiche de paie conforme est une obligation découlant du contrat de travail liant l’employeur au salarié.
  • L’entretien d’évolution professionnelle : il s’agit d’un point périodique obligatoire portant sur les perspectives d’évolution professionnelle du salarié qui doit être organisé tous les deux ans. Un serveur peut évoluer en horizontal sur des postes de barman ou vers des postes de chef de rang, par exemple.
  • Assurer au salarié de disposer des moyens nécessaires à sa mission : L’employeur fournit au serveur l’ensemble des moyens nécessaires à l'exécution de son travail dans les meilleures conditions : caisse enregistreuse, un espace de circulation, carnets de commandes ou tablettes etc…

  • Santé/sécurité au travail : L’employeur doit garantir la sécurité physique de ses salariés mais également le prémunir contre les risques auxquels ils peuvent être exposés du fait de leurs missions. Le métier de serveur peut être soumis à une forte pression entraînant du stress, qui est considéré comme un risque psychosocial, mais aussi à des risques physiques (chutes, troubles musculo-squelettiques), chimiques (désinfectants,....), risques biologiques et viraux (contact avec la clientèle). Une visite d’information et de prévention est organisée dans les 3 mois de l’embauche, puis tous les 5 ans car un serveur est considéré comme un travailleur non exposé à des risques particuliers. Ce délai est ramené à 3 ans si le travailleur est reconnu handicapé ou s’il travaille de nuit par exemple.
  • Vestiaire collectif: L’employeur doit mettre à la disposition des salariés des vestiaires collectifs avec armoires individuelles et les maintenir propres, notamment quand une tenue de travail spécifique est exigée.

Certaines de ces obligations professionnelles ne sont pas spécifiques au métier de serveur (formation, entretien professionnel, fiche de paie …)  mais sont inhérentes à sa qualité de salarié. D’autres, comme le vestiaire collectif, le sont.

7- Comment établir la fiche de paie d'un serveur en contrat d'apprentissage ?

Comme pour la plupart des métiers de la restauration, la formation d’un serveur peut se faire en apprentissage. Le contrat d’apprentissage tripartite est conclu entre l’apprenti, l’employeur et le Centre de Formation des Apprentis (CFA). La formation est effectuée en alternance en entreprise, sous la responsabilité d'un maître d'apprentissage, et en CFA.

Une fiche de paie est obligatoirement remise à l’apprenti. Sa rémunération dépend cumulativement : 

  • de la catégorie d’âge à laquelle l’apprenti appartient ;

  • l’année d’exécution du contrat qui détermine ;

  • la base de calcul : le smic horaire de l’année en cours.

Pour vous aider à embaucher un apprenti :

  • le contrat d’apprentissage est exonéré de cotisations et de contributions sociales dans la limite de 79 % du SMIC ;

  • dans certaines conditions, l’employeur peut bénéficier du dispositif de l’aide unique.

Retrouvez toutes les informations pour créer facilement une fiche de paie pour votre apprenti serveur dans l'article suivant : fiche de paie apprenti

8- Comment établir la fiche de paie d'un serveur en contrat de professionnalisation ?

La formation du serveur peut se faire via un contrat de professionnalisation conclu entre l’employeur et un salarié répondant à des critères particuliers, dans le cadre soit :

  • d’un CDI : pour une durée de 6 à 12 mois, 24 mois dans des cas particuliers. Ensuite le contrat se poursuit dans les conditions d’un CDI

  • d’un CDD : pour une durée de 6 à 12 mois, 36 mois dans des cas particuliers. Le contrat prend fin à l’issu de cette durée.

La formation est effectuée en alternance sous la responsabilité d’un tuteur.

L’alternant est obligatoirement rémunéré et une fiche de paie doit lui être remise. Sa rémunération est calculée sur la base d’un pourcentage du SMIC et varie en fonction :

  • de la catégorie d’âge;

  • de la qualification du salarié

Pour vous aider à embaucher un pizzaïolo en alternance :

  • Déduction des avantages en nature : du salaire de l’alternant à hauteur de 75% des déductions autorisées pour les autres salariés ;

  • Exonérations de charges sociales dans le cadre de la réduction générale des cotisations étendue ;

  • Aides à l’embauche d’un demandeur d’emploi en contrat de professionnalisation (ne sont soumises à aucune cotisations sociales ni à la CSG/CRDS) :

    • AFE versée par Pôle Emploi : pour embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 26 ans et plus (2000€ maximum)

    • Aide versée par l’État (cumulable avec l’aide Pôle emploi) : pour l’embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 45 ans et plus (2000€ maximum)

Retrouvez toutes les informations pour créer facilement une fiche de paie pour votre alternant serveur dans l'article suivant : fiche de paie contrat de professionnalisation

 

En ce qui concerne la partie sociale, l'employeur doit transmettre, chaque mois, la DSN corrélative à la fiche de paie du serveur salarié.

 

Pour créer une fiche de paie serveur, il suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous et de suivre les instructions :

 

Auteur
Aurore R.
Issue d'une formation juridique, et après avoir exercé plusieurs années au sein d'un cabinet de conseil spécialisé en SIRH, Aurore transmet son expertise à travers ces pages d'aides pour vous simplifier la paie !
Haut de page

DOTNET