Données mises à jour le : 29/05/2022
Mis à jour le : 29/05/2022
inputCréer une fiche de paie

Fiche de paie développeur informatique : spécificités, avantages et obligations

<<<<<<<<   Précédent

  1. Développeur informatique : quel métier ?
  2. Fiche de paie développeur : quelles spécificités et quel statut pour le salarié ?
  3. Quel salaire sur la fiche de paie du développeur informatique ?
  4. Sur la fiche de paie du développeur informatique : quel taux AT/MP applicable ?
  5. Développeur : quels avantages professionnels sur la fiche de paie ?
  6. Obligations  : quelles sont celles qui incombent à l’employeur du développeur informatique ?
  7. Comment établir la fiche de paie d'un développeur informatique en contrat d'apprentissage ?
  8. Comment établir la fiche de paie d'un développeur informatique en contrat de professionnalisation ?

1- Développeur informatique : quel métier ?

La mission principale du métier de développeur.euse informatique est de concevoir des programmes informatiques. Ses activités sont diverses selon son secteur d’activité et le type de sujets sur lesquels il/elle intervient.  

Les missions

Les principales mission du développeur informatique peuvent être identifiées ainsi :

  • Analyse du besoin : le développeur est rarement en front avec le client pour recueillir ses besoins au cours d’atelier fonctionnels, toutefois il intervient tout au long de la phase de conception du projet informatique (analyse du besoin, rédaction du cahier des charges, description des solutions techniques envisagées, rédaction de spécifications techniques détaillées);
  • Conception de la solution informatique : selon son expertise (architecture, application mobile, langage de programmation spécifique), le développeur écrit les lignes de codes pour construire la solution IT adaptée au besoin utilisateur. Il a parfois recours à des progiciels qu’il adapte aux besoins du projet. Il effectue également le paramétrage des applications selon les besoins du client;     
  • Test technique des outils SI : il effectue une première série de tests techniques pour vérifier que le programme codé fonctionne (recette technique) avant livraison à la MOA ou au client qui effectuera la recette fonctionnelle;
  • Mise en production et traitement des anomalies;
  • Rédaction de la documentation technique : spécifications, notices d’utilisation etc;
  • Assistance technique utilisateur;  
  • MCO (maintenance en condition opérationnelle) de l’outil SI et gestion des évolutions techniques.

Les compétences

La principale qualité attendue du développeur informatique est la rigueur mais aussi une certaine créativité pour contourner les difficultés techniques. Le métier impliquant souvent de travailler en équipe, un bon relationnel est nécessaire. Enfin, une bonne résistance au stress permettra au développeur de résister à la pression inhérente à certains projets informatiques, notamment lors des mises en production (déploiement de solution SI).   

Le développeur dispose également de compétences techniques et fonctionnelles solides :

  • Maîtrise d’un ou plusieurs langages de programmation (Java, C++, Python …) ainsi que d’un ou plusieurs Frameworks (Java, Dotnet …), selon les solutions à développer (logiciel, applications mobiles …) ;
  • Curiosité et capacité à réaliser une veille continue pour se tenir à jour des évolutions techniques mais aussi réglementaires (beaucoup d’outils SI évoluent sous la poussée de nouveaux cadres juridiques) de son secteur d’activité ; 
  • Connaissance des méthodologies projet en informatique (Cycle en V, différentes pratiques agiles comme Scrum …)
  • Bonne maîtrise de la langue Française pour rédiger la documentation ;
  • Bonne maîtrise de l’Anglais technique : nécessaire pour lire certains programmes voire échanger avec d’autres développeurs dans les équipes internationales.

Les études

Le métier de développeur informatique est uniquement accessible via des diplômes allant de bac+2 à bac +5.

  • Bac+2: BTS SIO, BTS SN, BTS IRIS (Informatique et Réseaux Industriels), DUT informatique …;
  • Bac+3: de nombreuses licences professionnelles préparent au métier de développeur comme la licence pro métiers de l'informatique. De multiples parcours permettent de se spécialiser (jeux vidéo, réseaux, développement web et mobile etc …);
  • Bac+4: diplômes d’écoles spécialisées (Responsable en ingénierie des logiciels – CESI par exemple) ; 
  • Bac+5 : Masters professionnels, Masters spécialisés, école d’ingénieurs (EPITA, EPITECH, ESIEA, SUPINFO etc …).

Devant l’accroissement significatif du besoin, des formations continues visant à faciliter les reconversions professionnelles voient le jour et permettent d’obtenir des titres professionnels (formation assurées notamment par l'Afpa et le Cnam).    

L’insertion professionnelle des développeurs est très bonne, ces profils sont très recherchés.

Les possibilités d’évolution

Selon son niveau de formation initiale et son expérience professionnelle, les possibilités d’évolution sont nombreuses pour les développeurs informatiques :

  • évoluer vers d’autres métiers : ingénieur technico-commercial, ingénieur avant-vente, consultant fonctionnel ;
  • changer de domaine d’activité régulièrement avec les évolutions technologiques ;  
  • évoluer vers des fonctions à responsabilités : managers, chef de projet, responsable projet ;   
  • renforcer son expertise dans un secteur d’activité : expert technique informatique, Solution Manager, R&D sur des solutions techniques etc …

Environnement d’exercice de l’activité

Ce métier peut s’exercer :

  • En ESN (entreprises de service du numérique) : ce sont les anciennes SSII, qui proposent des prestations informatiques très diverses (éditeurs de logiciel et cabinet de conseil);
  • En start-up et jeunes sociétés innovantes : portés sur des technologies de pointe (R&D, innovation) ;
  • En agence web : développements de site web;
  • Dans la fonction publique (armée, ministères etc …);
  • Dans toute entreprise privée, quel que soit son secteur d’activité (banque, industrie, services …).

2- Fiche de paie développeur : quelles spécificités et quel statut pour le salarié ?

Convention collective

La convention collective applicable dépend du secteur d'activité dans lequel s’exerce le métier de développeur informatique.

Par exemple : les développeurs employés par une ESN ou une société de conseil en informatique se voient appliquer la CCN des Bureaux d’Études Techniques, des Cabinets d’Ingénieurs-Conseils et des Sociétés de Conseils (SYNTEC - IDCC 1486)

Exemple d'une fiche de paie d'un développeur informatique :

Fiche de paie développeur

Catégorie socioprofessionnelle

Selon l’INSEE, les développeurs informatiques appartiennent aux catégories ETAM (techniciens) ou Cadres :  

  • Catégorie socioprofessionnelle 47 -Techniciens (Techniciens d’étude et de développement en informatique - 478 a) : cette catégorie socioprofessionnelle regroupe les techniciens salariés du secteur privé participant à l’étude et au développement des systèmes informatiques, notamment la conception technique, programmation, paramétrage, et documentation des programmes réalisés selon les normes en vigueur.
  • Catégorie socioprofessionnelle 38 - Ingénieurs et cadres techniques d'entreprise (Ingénieurs et cadres d'étude, recherche et développement en informatique – 388a) : même missions que précédemment mais niveau cadre/ingénieur.

C’est aussi par la grille conventionnelle que sont déterminées les rémunérations. Les charges sociales :

  • sont de l’ordre de 21% du salaire brut (Donnée indicative) sur le statut ETAM
  • sont de l’ordre de 25% du salaire brut (Donnée indicative) sur le statut Cadre 

3- Quel salaire sur la fiche de paie du développeur informatique ?

Le salaire net mensuel moyen pour un développeur informatique :

  • Cadre/ingénieur (388a) est de 3186€ : 3230€ pour les hommes contre 3039€ pour les femmes. Ce montant est une moyenne nationale établie à partir des rémunérations de 245 800 salariés. L’emploi est majoritairement masculin car occupé à 79% par des hommes. Le métier s’exerce en CDI (95,8%), principalement dans des entreprises de plus de 250 salariés (46,4% contre 6,8% dans des entreprises de moins de 10 salariés).
  • Technicien (478a) est de  2103€ : 2101€ pour les hommes contre 2112€ pour les femmes. Ce montant est une moyenne nationale établie à partir des rémunérations de 69 800 salariés. L’emploi est majoritairement masculin car occupé à 81% par des hommes. Le métier s’exerce en CDI principalement (81%), dans des entreprises de tailles très variées, notamment :
    • 21% dans des entreprises de moins de 10 salariés ;
    • 17,4% dans des entreprises de moins de 20 à 49 salariés ;
    • 21% dans des entreprises de plus de 250 salariés. 

4- Sur la fiche de paie du développeur informatique : quel taux AT/MP applicable ?

La cotisation d'Accidents du Travail et Maladies Professionnelles (AT/MP) qui s’applique à la fiche de paie développeur informatique dépend de la taille de l’entreprise dans laquelle l’activité est exercée.

Le taux AT/MP est transmis généralement par l'assurance maladie, il est ensuite repris sur chaque fiche de paie du développeur. Le taux AT/MP qui est calculé par l'assurance maladie est établi sur la base des antécédents d'accidents de l'entreprise et de ses activités.

Consultez notre page dédiée au taux d'accident du travail et aux maladies professionnelles.

5- Développeur : quels avantages professionnels sur la fiche de paie ?

Le développeur informatique peut prétendre à certains avantages professionnels inhérents à sa qualité de salarié.e comme par exemple :

  • Indemnités repas : un développeur informatique peut obtenir le remboursement de frais professionnels de repas si le temps de pause-déjeuner est trop court pour déjeuner au domicile, il n’existe pas de restauration d’entreprise, s’il travaille en horaire décalé ou au cours déplacement professionnel. L'indemnité repas doit être prévue dans le contrat de travail pour s’appliquer à la fiche de paie;

  • Tickets restaurant : Des tickets restaurants peuvent être distribués pour les déjeuners habituels du salarié. Ils apparaissent sur la fiche de paie et sont composés d’une part patronale et d’une part salariale. Ils sont considérés comme un avantage social ;
  • Frais de transport : le développeur bénéficie obligatoirement de la prise en charge à hauteur de 50% du prix des abonnements aux transports publics pour se rendre sur son lieu de travail. En revanche, le remboursement des frais de transport personnel n’est pas obligatoire pour l’employeur;

  • Frais de télétravail : Il arrive souvent qu’un développeur puisse bénéficier du télétravail. Dans ce cas certains de ses frais doivent être pris en charge par l’employeur : les frais professionnels (frais engagés par le salarié pour réaliser ses tâches professionnelles) et l’occupation du domicile (dépenses liées à l’énergie, à internet …).

Ces avantages professionnels ne sont pas à proprement spécifiques au métier de développeur mais liés à sa qualité de salarié. Les conventions collectives, les contrats de travail ou encore des usages professionnels peuvent aussi s’appliquer en plus des garanties prévues par la loi.

6- Obligations : quelles sont celles qui incombent à l’employeur du développeur informatique ?

L’employeur a des obligations légales vis-à-vis du salarié, développeur informatique ou non. Nous pouvons en citer 5 en particulier :

  • Fournir une rémunération en retour du travail effectué: le versement d’une rémunération et la fourniture d’une fiche de paie conforme est une obligation découlant du contrat de travail liant l’employeur au salarié. La rémunération comprend le salaire de base ainsi que tous les avantages professionnels et primes dont bénéficie le salarié;

  • Formation du salarié : l’employeur doit s’assurer de former solidement les développeurs informatiques. C’est même un enjeu crucial pour ce métier compte-tenu de l’évolution rapide des nouvelles technologies. Ils seront également appelés à se former eux-mêmes régulièrement et à réaliser une veille technique scrupuleuse ;

  • Assurer l’entretien d’évolution professionnelle : Ce point périodique est obligatoire et porte sur les perspectives d’évolution professionnelle du salarié. Il doit être organisé tous les deux ans. Un développeur informatique peut prendre la tête d’une équipe, ou encore évoluer vers des fonctions commerciales. Les perspectives sont nombreuses;

  • Assurer au salarié de disposer des moyens nécessaires à sa mission : l’employeur fournit au développeur l’ensemble des moyens nécessaires à l'exécution de son travail dans les meilleures conditions : ordinateur approprié, connexion internet performante, plusieurs écrans etc …

  • Santé/sécurité au travail : l’employeur doit garantir la sécurité physique de ses salariés mais également le prémunir contre les risques auxquels ils peuvent être exposés du fait de leurs missions. Le métier de développeur IT est particulièrement sujet aux troubles musculo-squelettiques (TMS) liés au travail sédentaire de bureau. La pression pouvant s’exercer au cours d’un projet de développement informatique peut également engendrer du stress, voir un burn-out qui sont des risques psychosociaux à surveiller.

Ces obligations professionnelles ne sont pas spécifiques au métier de développeur mais sont inhérentes à sa qualité de salarié.

 

7- Comment établir la fiche de paie d'un développeur informatique en contrat d'apprentissage ?

Certaines formations pour accéder au métier de développeur informatique peuvent se faire en apprentissage. Dans ce cas, la formation s'effectue en alternance entre l'entreprise, sous la responsabilité d'un maître d'apprentissage, et le CFA (Centre de Formation des Apprentis).

L'embauche se fait via la conclusion d'un contrat d’apprentissage entre l’apprenti, l’employeur et le le CFA. 

L'apprenti développeur est obligatoirement rémunéré. Sa rémunération obéit à des règles légales précises. Sa rémunération dépend cumulativement : 

  • de la catégorie d’âge à laquelle appartient l’apprenti ;

  • de l’année d’exécution du contrat ;

  • de la base de calcul : le smic horaire en vigueur.

Une fiche de paie est obligatoirement remise tous les mois à l'apprenti.  

Pour faciliter le recrutement d'un apprenti, il existe des aides :

  • Exonérations sociales : d'exonérations de cotisations et contributions sociales dans la limite de 79 % du SMIC ;

  • Aide financière : dans certaines conditions, l’employeur peut bénéficier du dispositif de l’aide unique.

Retrouvez toutes les informations pour créer facilement une fiche de paie pour votre apprenti développeur informatique dans l'article suivant : fiche de paie apprenti

8- Comment établir la fiche de paie d'un développeur informatique en contrat de professionnalisation ?

Il est également possible d'embaucher un développeur informatique via un contrat de professionnalisation.

Comment ? Le contrat de professionnalisation est conclu entre l’employeur et son salarié. Ce contrat doit être transmis, dans les 5 jours de sa conclusion, à l'OPCO de la branche professionnelle dont dépend l'entreprise. L'alternant effectue sa formation en partie en entreprise, sous la responsabilité d'un tuteur, et en partie en centre de formation.

Le contrat de professionnalisation a une particularité, il peut être conclu dans le cadre d'un CDD ou bien d'un CDI :

  • CDI : le contrat de professionnalisation est conclu pour une durée de 6 à 12 mois. Il peut aller jusqu'à 24 mois dans certains cas bien particuliers. A la fin de cette durée, le contrat se poursuit mais dans les conditions classiques d’un CDI ;

  • CDD : le contrat professionnalisation est conclu pour une durée de 6 à 12 mois, jusqu'à 36 mois dans certains cas bien particuliers. A la fin de cette durée, le contrat s'arrête. 

L’alternant en contrat de professionnalisation est obligatoirement rémunéré et sa rémunération obéit à des règles légales bien précises. Elle est calculée sur la base d’un pourcentage du SMIC et varie en fonction :

  • de la catégorie d’âge de l'alternant ;

  • ainsi que de sa qualification.

Une fiche de paie est obligatoirement remise tous les mois à l'alternant. 

Pour faciliter le recrutement d'un alternant, il existe des aides :

  • Possibilité de déduire les avantages en nature du salaire de l’alternant : jusqu'à 75% des déductions autorisées pour les autres salariés ;

  • Le salaire de l'alternant fait l'objet d'exonérations de cotisations sociales dans le cadre de la réduction générale des cotisations étendue (ex réduction-Fillon) ;

  • Aides à l’embauche d’un demandeur d’emploi en contrat de professionnalisation. Ces aides ne sont pas soumises à cotisations sociales ni à CSG/CRDS :

    • AFE (Pôle Emploi) : pour embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 26 ans et plus (2000€ maximum);

    • Aide (versée par l’État et cumulable avec l’aide Pôle emploi) : pour l’embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 45 ans et plus (2000€ maximum). 

Retrouvez toutes les informations pour créer facilement une fiche de paie pour votre alternant(e) développeur informatique dans l'article suivant : fiche de paie contrat de professionnalisation

 

En ce qui concerne la partie sociale, l'employeur doit transmettre la DSN corrélative à la fiche de paie du développeur informatique chaque mois.

 

Pour créer une fiche de paie développeur informatique, il suffit de cliquer sur bouton ci-dessous et de suivre les instructions :

 

Auteur
Aurore R.
Issue d'une formation juridique, et après avoir exercé plusieurs années au sein d'un cabinet de conseil spécialisé en SIRH, Aurore transmet son expertise à travers ces pages d'aides pour vous simplifier la paie !
Haut de page

DOTNET