Données mises à jour le : 04/10/2022
Mis à jour le : 04/10/2022
inputCréer une fiche de paie

Fiche de paie pizzaïolo : spécificités, avantages et obligations

<<<<<<<<   Précédent

  1. Pizzaïolo : quel métier ?
  2. Fiche de paie : quelles spécificités et quel statut pour le pizzaïolo ?
  3. Quel salaire sur la fiche de paie du pizzaïolo ?
  4. Pizzaïolo : quel taux AT/MP applicable ?
  5. Quels avantages professionnels sur la fiche de paie du pizzaïolo ?
  6. Comment établir la fiche de paie d'un Pizzaïolo en contrat d'apprentissage ?
  7. Comment établir la fiche de paie d'un Pizzaïolo en contrat de professionnalisation ?

1- Pizzaïolo : quel métier ?

Le pizzaïolo travaille dans le secteur de la restauration mais sur un domaine très spécifique : celui de la préparation de pizzas. Dans un restaurant, il peut parfois être amené à préparer d’autres plats mais ce n’est pas sa spécialité.

Les missions

Les missions principales du pizzaïolo peuvent être identifiées ainsi :

  • Gérer les stocks de marchandises et le réapprovisionnement ;

  • Fabriquer les pâtes à pizzas puis découper les pâtons, réaliser le boulage et stocker la pâte ;

  • Préparer les ingrédients : découpe des légumes, préparation de la sauce tomate ;

  • Réaliser la mise en place de son espace de travail pour optimiser le temps de préparation des pizzas ;

  • Allumer le four (électrique ou à bois), assurer la cuisson des pizzas, maintenir la température du four ;

  • Nettoyer son matériel (plan de travail, four etc) ;

  • Respecter les règles de sécurité sanitaire ;

  • Assurer certaines fonctions commerciales : prise de commande, emballage, distribution, vente, encaissement etc.

L’une des principales qualités attendues d'un pizzaïolo est son organisation. Il doit être rapide dans son exécution pour répondre au besoin de sa clientèle. Comme pour tout métier de la restauration, s’il se trouve en front face au client, des capacités relationnelles et commerciales sont indispensables. Une bonne résistance physique est également nécessaire (posture, gestes répétitifs, travail face au four, stress du coup de feu etc).

Le pizzaïolo doit également acquérir des compétences indispensables :

  • Maîtrise des techniques de fabrication de la pâte ;

  • Connaissance parfaite des ingrédients à utiliser : farines, levures, huiles, ingrédients etc.;

  • Maîtrise des outils et du matériel de fabrication : four, pelle à pizza long manche etc. ;

  • Maîtrise de l’ensemble des règles d’hygiène et de sécurité (respect des mesures sanitaires, des règles de sécurité par rapport au matériel etc.) ;

  • Si le pizzaïolo à son compte : connaissance en gestion d’entreprise, vente, logistique, marketing etc.

Les études

Le métier peut être exercé sans formation spécifique. Toutefois un diplôme facilite l’insertion professionnelle : ils vont du CAP au Bac Pro.

  • CAP cuisine ;

  • Bac pro cuisine ou commercialisation et services en restauration.

Il s’agit toutefois de diplômes généralistes en restauration. Pour se spécialiser, ou dans le cadre d’une reconversion professionnelle, il est possible de s’inscrire à Ecole française de pizzaiolo afin d’obtenir le Titre professionnel de Pizzaïolo ou le CQP pizzaïolo.

L’insertion professionnelle des pizzaïolos est bonne.

Environnement d’exercice de l’activité

Le métier de pizzaïolo s’exerce principalement :

  • au sein d’un restaurant : soit en pizzeria, soit dans un restaurant classique ;

  • en restauration collective ;

  • dans un « food-truck ». 

Les possibilités d’évolution

Selon son niveau de formation initiale, son expérience professionnelle, et le cadre dans lequel il/elle exerce ses fonctions, un pizzaiolo peut :

  • Évoluer vers des postes d’encadrement : chef d’équipe, chef de partie, chef de cuisine, directeur de restaurant etc.;

  • Se mettre à son compte : en ouvrant un food-truck ou une pizzeria.  

2- Fiche de paie : quelles spécificités et quel statut pour le pizzaïolo?

Convention collective

L’activité principale de l’entreprise détermine la convention collective applicable à la fiche de paie du pizzaïolo. Ainsi, si le pizzaïolo exerce :

  • au sein d'un restaurant où les clients sont servis à table : c’est la convention collective HCR (convention collective nationale des hôtels, cafés restaurants - IDCC 1979) qui s’applique ;

  • au sein d'un établissement de restauration rapide vendant ses produits exclusivement au comptoir et dans des conditionnements jetables (que le client peut consommer sur place ou emporter) : c’est la convention collective nationale de la restauration rapide du 18 mars 1988  (IDCC 1501) qui s’applique.

Exemple : Un pizzaïolo qui exerce dans un food truck, alors la convention collective applique est celle de la restauration rapide.

 

Exemple d'une fiche de paie de pizzaïolo:

Fiche de paie d'un pizzaïolo

 

Bouton créer une fiche de paie

Catégorie socioprofessionnelle

Dans la nomenclature de l’INSEE, les pizzaïolos figurent dans la seule catégorie socio-professionnelle suivante :

  • à la catégorie socioprofessionnelle 56 - Personnels des services directs aux particuliers, et plus particulièrement à la rubrique 561d – Aides de cuisine, apprentis de cuisine et employés polyvalents de restauration : il s’agit des salariés aidant en cuisine ou en apprentissage ainsi que les employés polyvalents travaillant à la restauration y compris collective (cantine).

Toutefois, il est pertinent de classer un pizzaïolo comme un cuisinier en fonction de son expérience professionnelle, soit :

  • à la catégorie socioprofessionnelle 48 (Contremaître/agent de maîtrise) et plus particulièrement à la rubrique Profession 488a - Maîtrise de restauration, cuisine/production lorsqu’ils sont chargés de gérer la totalité ou une partie de la cuisine d'une pizzeria (chef de cuisine, second de cuisine, chef de partie, pizzaiolo travaillant seul). 

  • à la catégorie socioprofessionnelle 63 - Ouvriers qualifiés de type artisanale, et plus particulièrement à la rubrique 636d - Cuisiniers et commis de cuisine lorsqu’ils préparent les commandes destinées à être consommées au sein d’un restaurant traditionnel ou restaurant collectif.

Pour les salariés, c’est aussi par la grille conventionnelle que sont déterminées les rémunérations. Les charges sociales sur les statuts ouvriers et ETAM sont de l’ordre de 21% du salaire brut (Donnée indicative).

3- Quel salaire sur la fiche de paie du pizzaïolo ?

D'après l'INSEE, le salaire brut mensuel moyen pour un(e) pizzaïolo salarié(e) est de : 1816


Pour un pizzaiolo (561d) : 1814€ pour les hommes contre 1820€ pour les femmes. Ce montant est une moyenne nationale établie à partir des rémunérations de 348 700 salariés en France. Ce métier est exercé relativement paritairement par les hommes (51%) et les femmes (49). Ces salariés sont principalement employés en CDI (67,1%) , en CDD (16,6%) et en apprentissage (8%). Ils sont plus de 75 % à exercer leur métier dans des entreprises de moins de 50 salariés (dont 35 % dans des entreprises de moins de 10 salariés).

4- Pizzaïolo : quel taux AT/MP applicable ?

La cotisation d'Accidents du Travail et Maladies Professionnelles (AT/MP) qui s’applique à la fiche de paie pizzaïolo dépend de la taille de l’entreprise dans laquelle l’activité est exercée.

Le taux AT/MP est transmis généralement par l'assurance maladie, il est ensuite repris sur chaque fiche de paie du pizzaïolo. Le taux AT/MP qui est calculé par l'assurance maladie est établi sur la base des antécédents d'accidents de l'entreprise et de ses activités.

Consultez notre page dédiée au taux d'accident du travail et aux maladies professionnelles.

5- Quels avantages professionnels sur la fiche de paie pizzaïolo ?

Le pizzaïolo pourra prétendre à certains avantages professionnels. Prenons par exemple les avantages professionnels issus de la CCN de la restauration rapide  (IDCC 1501) :

  • Travail de nuit  : les heures travaillées entre (de 2h et 7h) doivent être majorées de 25%; 

  • Remboursement des transports : un(e) pizzaïolo quittant son travail après 22h peut se faire rembourser ses frais de taxi ou de VTC sur justificatifs, à condition qu’il/elle ne dispose pas de transport en commun pour regagner son domicile et dans la limite de 21€ en IDF/22€ en province.

  • Jours fériés : sous condition d’une ancienneté de 10 mois minimum, le pizzaïolo bénéficie des jours fériés légaux qui sont, soit rémunérés, soit compensés en temps.

  • Indemnité de blanchissage: si le blanchissage de ses vêtements de travail est à la charge du pizzaïolo, il doit recevoir une indemnité de blanchissage égale à 3,32 % du minimum garanti en vigueur dans la restauration.

  • Prime annuelle conventionnelle (PAC) : à partir d’un an d’ancienneté, le pizzaïolo bénéficie d’une prime annuelle conventionnelle comme suit : 170€ (1-2 ans), 200€ (3-4 ans), 270€ (5-9 ans) et 370€ à partir de 10 ans d’ancienneté.

Cette liste d’avantages n’est pas exhaustive. De plus, un pizzaïolo qui serait soumis à une autre convention collective nationale percevrait d’autres avantages. Enfin, des dispositions accordant des avantages supplémentaires peuvent être prévues par des d’accords d’entreprise, des usages d’entreprise ou encore par le contrat de travail du pizzaïolo.

6- Obligations : quelles sont celles qui incombent à l’employeur d'un pizzaïolo?

L’employeur a des obligations légales vis-à-vis du pizzaïolo salarié(e) :

  • Fournir une rémunération en retour du travail effectué : le pizzaïolo salarié doit être déclaré et recevoir une rémunération mensuelle récapitulée par une fiche de paie conforme mentionnant tous les éléments de rémunération (salaire de base, primes, heures supplémentaires etc.).  

  • Formation du pizzaïolo : s’agissant d’un métier de la restauration, certaines formations essentielles peuvent être dispensées aux pizzaïolos comme : formation aux règles d’hygiène, formation nettoyage-désinfection, formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique) pour prévenir les risques liés aux manutentions manuelles, par exemple.

  • Assurer au pizzaïolo de disposer des moyens nécessaires à sa mission : l’employeur fournit l’ensemble des moyens nécessaires à l'exécution de son travail dans les meilleures conditions : équipements nécessaires pour assurer un travail en toute sécurité dans le respect des normes sanitaires.

  • Santé/sécurité au travail : il incombe à l’employeur de garantir la sécurité physique de ses salariés et de les prémunir contre les risques auxquels ils peuvent être exposés dans le cadre de leurs activités. Le métier de pizzaïolo, assimilé à celui de cuisinier est soumis à différents risques : une forte pression entraînant du stress, qui est considéré comme un risque psychosocial. Ses horaires décalés (soir, le week-end) sont générateurs de fatigue. Dans une cuisine il existe de nombreux risques : brûlure (four, table de cuisson), coupure avec les ustensiles de cuisine, lésion due à l’utilisation de produits chimiques pour le nettoyage, chutes de plain-pied, chutes d’objets, risque de troubles musculo-squelettiques dus à la posture, risques biologiques liés à la manipulation de la nourriture. Un équipement de protection individuelle (EPI) doit être fourni au pizzaïolo : tabliers, charlottes, chaussures de sécurité, protections oculaires, masques etc.    

  • Vestiaire collectif: les pizzaïolos portent des équipements de protection pour la préparation des pizzas (vestes, tabliers, charlottes, combinaisons …) qui doivent être changés quotidiennement pour limiter le risque de contamination des aliments. L’employeur est tenu de mettre à leur disposition des armoires individuelles.

7- Comment établir la fiche de paie d'un Pizzaïolo en contrat d'apprentissage ?

La formation d’un pizzaïolo peut se faire en apprentissage. Le contrat d’apprentissage tripartite est conclu entre l’apprenti, l’employeur et le Centre de Formation des Apprentis (CFA). La formation est effectuée en alternance en entreprise, sous la responsabilité d'un maître d'apprentissage, et en CFA.

Une fiche de paie est obligatoirement remise à l’apprenti. Sa rémunération dépend cumulativement : 

  • de la catégorie d’âge à laquelle l’apprenti appartient ;

  • l’année d’exécution du contrat qui détermine ;

  • la base de calcul : le smic horaire de l’année en cours.

Pour vous aider à embaucher un apprenti :

  • le contrat d’apprentissage est exonéré de cotisations et de contributions sociales dans la limite de 79 % du SMIC ;

  • dans certaines conditions, l’employeur peut bénéficier du dispositif de l’aide unique.

Retrouvez toutes les informations pour créer facilement une fiche de paie pour votre apprenti pizzaïolo dans l'article suivant : fiche de paie apprenti

8- Comment établir la fiche de paie d'un Pizzaïolo en contrat de professionnalisation ?

La formation du pizzaïolo peut se faire via un contrat de professionnalisation conclu entre l’employeur et un salarié répondant à des critères particuliers, dans le cadre soit :

  • d’un CDI : pour une durée de 6 à 12 mois, 24 mois dans des cas particuliers. Ensuite le contrat se poursuit dans les conditions d’un CDI

  • d’un CDD : pour une durée de 6 à 12 mois, 36 mois dans des cas particuliers. Le contrat prend fin à l’issu de cette durée.

La formation est effectuée en alternance sous la responsabilité d’un tuteur.

L’alternant est obligatoirement rémunéré et une fiche de paie doit lui être remise. Sa rémunération est calculée sur la base d’un pourcentage du SMIC et varie en fonction :

  • de la catégorie d’âge;

  • de la qualification du salarié

Pour vous aider à embaucher un pizzaïolo en alternance :

  • Déduction des avantages en nature : du salaire de l’alternant à hauteur de 75% des déductions autorisées pour les autres salariés ;

  • Exonérations de charges sociales dans le cadre de la réduction générale des cotisations étendue ;

  • Aides à l’embauche d’un demandeur d’emploi en contrat de professionnalisation (ne sont soumises à aucunes cotisations sociales ni à la CSG/CRDS) :

    • AFE versée par Pôle Emploi : pour embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 26 ans et plus (2000€ maximum)

    • Aide versée par l’État (cumulable avec l’aide Pôle emploi) : pour l’embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 45 ans et plus (2000€ maximum)

Retrouvez toutes les informations pour créer facilement une fiche de paie pour votre alternant pizzaïolo dans l'article suivant : fiche de paie contrat de professionnalisation

 

En ce qui concerne la partie sociale, l'employeur doit transmettre, chaque mois, la DSN corrélative à la fiche de paie du pizzaïolo salarié.

 

Pour créer une fiche de paie pour un(e) pizzaïolo, il suffit de cliquer sur bouton ci-dessous et de suivre les instructions :

 

Bouton créer une fiche de paie

Auteur
Aurore R.
Issue d'une formation juridique, et après avoir exercé plusieurs années au sein d'un cabinet de conseil spécialisé en SIRH, Aurore transmet son expertise à travers ces pages d'aides pour vous simplifier la paie !
Haut de page

DOTNET