Données mises à jour le : 04/10/2022
Mis à jour le : 04/10/2022
inputCréer une fiche de paie

Fiche de paie télévendeur : spécificités, avantages et obligations

<<<<<<<<   Précédent

  1. Télévendeur/Télévendeuse : quel métier ?
  2. Fiche de paie : quelles spécificités et quel statut pour le télévendeur ?
  3. Quel salaire sur la fiche de paie du télévendeur ?
  4. Télévendeur : quel taux AT/MP applicable ?
  5. Quels avantages professionnels sur la fiche de paie télévendeur ?
  6. Obligations : quelles sont celles qui incombent à l’employeur d'un télévendeur ?
  7. Comment établir la fiche de paie d'un télévendeur en contrat d'apprentissage ?
  8. Comment établir la fiche de paie d'un télévendeur en contrat de professionnalisation ?

1- Télévendeur/Télévendeuse : quel métier ?

Également appelé téléconseiller, celui-ci prend contact avec des clients et/ou des prospects afin de leur proposer des produits ou des services. Il peut être également chargé de répondre à des réclamations ou des demandes de renseignements. 

Les missions

Les activités du télévendeur peuvent varier selon le type de services ou de produits proposés. Toutefois les principales missions peuvent être identifiées ainsi :

  • Contacter les clients ou prendre leurs appels en suivant un script qui consiste en un ensemble de questions et de réponses préétablies ;

  • Répondre aux questions des prospects concernant la commande, la livraison et les modalités de paiement;

  • Développer un argumentaire de vente pour convaincre les prospects contactés ;

  • Assurer l’enregistrement informatique des données, le suivi des commandes et enregistrer les rendez-vous pris avec les commerciaux ;

  • Réaliser un reporting de l'activité : nombre de RDV pris, de ventes effectuées etc.

L’une des principales qualités attendues d'un télévendeur est un excellent relationnel : sens de l’écoute, diplomatie et réactivité. Son activité demande de la pugnacité. La résistance au stress est indispensable également car le télévendeur se trouve en première ligne face aux clients mécontents et doit convaincre des prospects à « froid ». Il a souvent des objectifs chiffrés à atteindre ce qui peut ajouter au stress.

Le télévendeur  doit également acquérir des compétences techniques et fonctionnelles indispensables :

  • Excellente maîtrise des outils informatiques mis à sa disposition : internet, messagerie, bases de données, logiciels de CRM, outils de reporting… ;

  • Connaissance des aspects techniques des offres et des produits proposés ;

  • Maîtrise des techniques de télévente comme la négociation client ;

  • Capacité d’expression orale et écrite ;

  • La connaissance d’une langue étrangère peut être un atout supplémentaire.

Les études

Pour accéder à un poste de télévendeur, il n’est pas obligatoire d’être titulaire d’un diplôme. En effet, le métier ne nécessite pas de prérequis de formation. Toutefois, un diplôme de niveau bac minimum est recommandé pour évoluer rapidement vers des postes à responsabilité.

Quelques formations adéquates :

  • Bac professionnel : Commerce ou vente;

  • Bac +2 : BTS MUC, BTS Négociation et relation client ou DUT Techniques de commercialisation.

L’insertion professionnelle des télévendeurs/télévendeuses est bonne.

Environnement d’exercice de l’activité

Le métier de télévendeur s’exerce dans des secteurs d'activité extrêmement divers :

  • Au sein d’une entreprise : particulièrement dans les secteurs des banques, des télécoms et des fournisseurs d’énergie.

  • Au sein d’agences spécialisées en télémarketing ;

  • Au sein d’une société de vente à distance ;

  • Au sein de plates-formes téléphoniques ou de centres d’appels pour le compte d’entreprises clientes.

Les possibilités d’évolution

Les principales évolutions de carrière pour un télévendeur sont les suivantes :

  • Évoluer vers des postes d’encadrement et acquérir de plus en plus de responsabilités : animateur d’un pôle de télévendeurs, superviseur d’une équipe, chef de plateau, puis responsable de centre d’appels ;

  • Évoluer vers la formation professionnelle : en devenant formateur, formation des nouveaux arrivants et/ou formation des télévendeurs sur de nouveaux produits/nouvelles offres/nouvelles pratiques marketing ;

  • Évoluer vers des fonctions commerciales : attaché commercial, commercial itinérant.

2- Fiche de paie : quelles spécificités et quel statut pour le télévendeur ?

Convention collective

L’activité principale de l’entreprise détermine la convention collective applicable à la fiche de paie du télévendeur. Par exemple :

  • La convention collective du personnel des prestataires de services dans le secteur tertiaire (IDCC 2098) s’applique aux télévendeurs travaillant au sein des structures suivantes : entreprises de télé-services, centres d'affaires et entreprises de domiciliation, entreprises de recouvrement de créances et/ ou de renseignements commerciaux ou économiques, entreprises de traduction, centres d'appels etc.
  • La convention collective nationale des télécommunications du 26 avril 2000 (IDCC 2148 ) s’applique aux télévendeurs travaillant pour le compte d’un opérateur téléphonique.

Catégorie socioprofessionnelle

Dans la nomenclature de l’INSEE, les télévendeurs sont classés dans la catégorie socioprofessionnelle 55 -  Employés de commerce :

  • Profession 555avendeurs par correspondance, télévendeurs. Il s’agit des employés assurant des « opérations de prospection ou de vente, en ne recourant pas à un contact direct avec la clientèle mais par le moyen de correspondance (écrite ou informatique) et du téléphone »

C’est aussi par la grille conventionnelle que sont déterminées les rémunérations. Les charges sociales  sont de l’ordre de 21% du salaire brut (Donnée indicative) sur le statut ETAM 

 

Exemple d'une fiche de paie d’un(e) télévendeur ou d'une télévendeuse :

Fiche de paie Télévendeur

Bouton créer une fiche de paie



3- Quel salaire sur la fiche de paie du télévendeur ?

D'après l'INSEE, le salaire brut mensuel moyen pour un(e) télévendeur ou une télévendeuse salarié(e) est de 2292 (563b)

Soit
2258€ pour les hommes contre 2175€ pour les femmes. Ce montant est une moyenne nationale établie à partir des rémunérations de 1400 salariés en France. Ce métier est exercé à 69% par des femmes et 31% par des hommes. Ces salariés sont principalement employés en CDI (69,9%) et en CDD (15,6%) par des entreprises de taille très diverses :

  • entreprises de moins de 10 salariés : 15,8 %;

  • entreprises entre 10 et 19 salariés : 10,1 %;

  • entreprises entre 20 et 49 salariés : 17,4%;

  • entreprises entre 50 et 99 salariés : 12,5 %;

  • entreprises entre 100 et 249 salariés : 20,1 %;

  • entreprises de 250 salariés et plus : 14,5 %;

4- Télévendeur : quel taux AT/MP applicable ?

La cotisation d'Accidents du Travail et Maladies Professionnelles (AT/MP) qui s’applique à la fiche de paie  téléconseiller dépend de la taille de l’entreprise dans laquelle l’activité est exercée.

Le taux AT/MP est transmis généralement par l'assurance maladie, il est ensuite repris sur chaque fiche de paie du télévendeur. Le taux AT/MP qui est calculé par l'assurance maladie est établi sur la base des antécédents d'accidents de l'entreprise et de ses activités.

Consultez notre page dédiée au taux d'accident du travail et aux maladies professionnelles.

5- Quels avantages professionnels sur la fiche de paie télévendeur?

Le télévendeur peut prétendre à certains avantages professionnels inhérents à sa qualité de salarié(e) comme :

  • Indemnités repas : l’employeur peut rembourser les frais professionnels de repas : si le temps de pause déjeuner est trop court pour retourner au domicile, s’il n’existe pas de restauration d’entreprise, en cas d’horaires décalés ou lors d’un déplacement professionnel. Pour être opposable à l’employeur, l’indemnité repas doit être prévue dans le contrat de travail du télévendeur. L’employeur peut choisir de distribuer des tickets restaurant pour les déjeuners habituels. Composés d’une part patronale et d’une part salariale, ils figurent obligatoirement sur la fiche de paie ;

  • Frais de transport : le télévendeur bénéficie obligatoirement de la prise en charge à hauteur de 50% du prix des abonnements aux transports publics qu’il utilise pour se rendre sur son lieu de travail. Le remboursement se fait sur présentation du justificatif. En revanche, l’employeur n’est pas tenu de rembourser les frais de transport personnel.

  • Frais de télétravail : si télévendeur bénéficie du télétravail, l’employeur est tenu de prendre en charge : les frais professionnels (frais engagés par le salarié pour réaliser ses tâches professionnelles) et les frais d’occupation du domicile (dépenses liées à l’énergie, à internet …).

  • Prime d’ancienneté : la CCN des prestataires de service dans le secteur tertiaire prévoit des congés d’ancienneté à partir de 5 ans d’ancienneté : 1 jour ouvré supplémentaire ; après une période de 10 années d'ancienneté : 2 jours ouvrés supplémentaires ; après une période de 15 années d'ancienneté : 3 jours ouvrés supplémentaires ; après une période de 20 années d'ancienneté : 4 jours ouvrés supplémentaires.

Certains avantages professionnels découlent d’une CCN spécifique, d’autres ne sont pas proprement spécifiques au métier de télévendeur. Certaines dispositions applicables à la fiche de paie d’un télévendeur relèvent également de clauses du contrat de travail ou encore des usages professionnels.

6- Obligations : quelles sont celles qui incombent à l’employeur d'un télévendeur?

L’employeur a des obligations légales vis-à-vis du salarié. Nous pouvons en citer 5 en particulier :

  • Fournir une rémunération en retour du travail effectué : en contrepartie de la réalisation de ses missions, le salarié obtient le versement d’une rémunération et la fourniture d’une fiche de paie conforme. La rémunération comprend le salaire de base ainsi que les heures supplémentaires effectuées, les avantages professionnels et primes dont il bénéficie ;

  • Formation du salarié : lemployeur a une obligation de formation vis à vis de son salarié télévendeur, notamment sur les outils informatiques ou les techniques de vente à distance ;

  • Assurer l’entretien d’évolution professionnelle : obligatoire, ce point périodique est organisé tous les deux ans. Il porte sur les perspectives d’évolution professionnelle du salarié. Un télévendeur peut évoluer vers des postes d’encadrement ou de formateur notamment;

  • Assurer au salarié de disposer des moyens nécessaires à sa mission : l’employeur fournit au télévendeur l’ensemble des moyens nécessaires à l'exécution de son travail dans les meilleures conditions : ordinateur, casque, téléphone, outils informatiques etc.

  • Santé/sécurité au travail : l’employeur doit garantir la sécurité physique de ses salariés mais également les prémunir contre les risques auxquels ils peuvent être exposés du fait de leurs missions. Le métier de télévendeur est particulièrement sujet aux troubles musculo-squelettiques (TMS) liés au travail sédentaire de bureau. Exposé à une cadence parfois difficile, ayant des objectifs chiffrés à atteindre et devant parfois gérer des situations conflictuelles, les risques de stress et de fatigue sont notables dans ce métier. Il s'agit de risques psychosociaux à surveiller.

Ces obligations professionnelles ne sont pas spécifiques au métier de  téléconseiller mais sont inhérentes à sa qualité de salarié.

7- Comment établir la fiche de paie d'un télévendeur en contrat d'apprentissage ?

Le métier de télévendeur peut-être exercé dans le cadre d’une formation commerciale en apprentissage. Un contrat d’apprentissage tripartite est alors conclu entre l’apprenti, l’employeur et le Centre de Formation des Apprentis (CFA). La formation est effectuée en alternance en entreprise, sous la responsabilité d'un maître d'apprentissage, et en CFA.

Une fiche de paie est obligatoirement remise à l’apprenti. Sa rémunération dépend cumulativement

  • de la catégorie d’âge à laquelle l’apprenti appartient ;

  • l’année d’exécution du contrat qui détermine ;

  • la base de calcul : le SMIC horaire de l’année en cours.

Pour vous aider à embaucher un apprenti  :

  • le contrat d’apprentissage est exonéré de cotisations et de contributions sociales dans la limite de 79 % du SMIC ;

  • dans certaines conditions, l’employeur peut bénéficier du dispositif de l’aide unique.

Retrouvez toutes les informations pour créer facilement une fiche de paie pour votre apprenti télévendeur dans l'article suivant : fiche de paie apprenti

8- Comment établir la fiche de paie d'un télévendeur en contrat de professionnalisation ?

Le métier de télévendeur ou de téléconseiller est parfois exercé par des salariés en alternance. L’embauche s’effectue via un contrat de professionnalisation conclu entre l’employeur et un salarié répondant à des critères particuliers, dans le cadre soit :

  • d’un CDI : pour une durée de 6 à 12 mois, 24 mois dans des cas particuliers. A l’issue de cette durée, le contrat se poursuit dans les conditions d’un CDI;

  • d’un CDD : pour une durée de 6 à 12 mois, 36 mois dans des cas particuliers. Le contrat prend fin à l’issue de cette durée.

La formation est effectuée en alternance sous la responsabilité d’un tuteur. L’alternant est obligatoirement rémunéré et une fiche de paie doit lui être remise. Sa rémunération est calculée sur la base d’un pourcentage du SMIC et varie en fonction :

  • de la catégorie d’âge;

  • de la qualification du salarié

Pour vous aider à embaucher un téléconseiller en alternance, vous pouvez bénéficier de :

  • Déduction des avantages en nature : du salaire de l’alternant à hauteur de 75% des déductions autorisées pour les autres salariés ;

  • Exonérations de charges sociales dans le cadre de la réduction générale des cotisations étendue ;

  • Aides à l’embauche d’un demandeur d’emploi en contrat de professionnalisation (ne sont soumises à aucune cotisation sociale ni à la CSG/CRDS) :

    • AFE versée par Pôle Emploi : pour l'embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 26 ans et plus (2000€ maximum)

    • Aide versée par l’État (cumulable avec l’aide Pôle emploi) : pour l’embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 45 ans et plus (2000€ maximum)

Retrouvez toutes les informations pour créer facilement une fiche de paie pour votre alternant  télévendeur  dans l'article suivant : fiche de paie contrat de professionnalisation

 

En ce qui concerne la partie sociale, l'employeur doit transmettre, chaque mois, la DSN corrélative à la fiche de paie du télévendeur.

 

Pour créer une fiche de paie pour un(e) téléconseiller(e), il suffit de cliquer sur bouton ci-dessous et de suivre les instructions :

 

Bouton créer une fiche de paie

Auteur
Aurore R.
Issue d'une formation juridique, et après avoir exercé plusieurs années au sein d'un cabinet de conseil spécialisé en SIRH, Aurore transmet son expertise à travers ces pages d'aides pour vous simplifier la paie !
Haut de page

DOTNET