Données mises à jour le : 04/10/2022
Mis à jour le : 04/10/2022
inputCréer une fiche de paie

Fiche de paie femme de chambre : spécificités, avantages et obligations

<<<<<<<<   Précédent

  1. Femme/ Valet de chambre : quel métier ?
  2. Fiche de paie : quelles spécificités et quel statut pour la femme de chambre ?
  3. Quel salaire sur la fiche de paie d’une femme de chambre ?
  4. Femme de chambre : quel taux AT/MP applicable ?
  5. Quels avantages professionnels sur la fiche de paie femme de chambre ?
  6. Obligations : quelles sont celles qui incombent à l’employeur d’une femme de chambre ?
  7. Comment établir la fiche de paie d'une femme de chambre en contrat d'apprentissage ?
  8. Comment établir la fiche de paie d'une femme de chambre en contrat de professionnalisation ?

 

1- Femme/ Valet de chambre : quel métier ?

Le métier de femme de chambre fait partie du secteur de l’hôtellerie-restauration. La femme de chambre, ou valet de chambre au masculin (rares dans une profession quasi-exclusivement féminine), intervient dans l’entretien des chambres, des salles de bain et des sanitaires d’hôtel ou d’hébergements collectifs. Elle reporte généralement à la gouvernante (ou au gouvernant).

Les missions

Les missions de la femme de chambre peuvent varier selon la catégorie à laquelle appartient de l’hôtel, notamment en terme d’exigences. Globalement, elles peuvent être identifiées comme étant celles-ci :

  • Entretien des chambres et des sanitaires : nettoyage des toilettes et salle de bain, passage de l'aspirateur, nettoyage des vitres, aération des chambres etc. Les chambres sont à remettre “à blanc” (à nettoyer totalement) ou simplement en “recouche” lorsque le client reste. En recouche, il faut parfois prendre en compte les désirs du client : changer ou non les serviettes notamment, vider la poubelle etc.

  • Gestion des consommables : renouvellement des consommables et accessoires mis à disposition des clients comme le papier toilette, le savon, le mini-bar et tout autres accessoires.

  • Gestion du linge de maison : remplacement des draps, des couettes, des serviettes, envoi du linge sale à la blanchisserie ou lavage et repasse en l’absence de lingère etc.

  • Vérification des équipements : vérifie que tous les équipements fonctionnent correctement (douche, robinets, fuite d’eau, sèche-cheveux, ampoules etc) et reporte à son/sa responsable en cas de dysfonctionnement ou de panne.

  • Entretien des espaces communs : couloirs, paliers, fenêtres etc.

  • Service en chambre : si un service en chambre est prévu, la femme de chambre peut y participer, notamment pour apporter le petit déjeuner.

Les compétences requises

La principale qualité attendue dans le métier de femme de chambre est son sens du service. En effet, les femmes et valets de chambre exercent un métier de service dans le domaine de la propreté. Leur travail est intense et nécessite une grande rapidité d’exécution pour tenir les plannings. La minutie et la rigueur, ainsi que la discrétion sont particulièrement importants, notamment dans les établissements de luxe (5*, palaces). Enfin, une bonne condition physique est nécessaire car le métier est fatiguant (port de charge, dos courbé etc.).

 

La femme de chambre dispose également des compétences opérationnelles suivantes :

  • Bonne méthodologie du travail de nettoyage pour une grande rapidité d’exécution ;

  • Connaissance des propriétés et précaution d’emploi des différents produits de nettoyage, du matériel d’entretien parfois automatique mais aussi des surfaces à nettoyer ;

  • Connaissance et respect des règles d’hygiène et de sécurité ;

  • La connaissance d’une ou plusieurs langues étrangères est un plus (notamment dans les grands hôtels).

Les études

Une formation spécifique n’est pas nécessaire pour accéder au métier de femme de chambre. Cependant, un diplôme permettra d’évoluer rapidement vers des postes à responsabilité.

Les principaux diplômes menant au métier de femme de chambre sont les suivants :

  • Niveau CAP : CAP « services hôteliers », CQPIH (certificat de qualification professionnelle de l'industrie hôtelière) avec spécialité employé(e) d'étage ou Titre professionnel Agent d’hôtellerie, CAP agent de propreté et d'hygiène.

  • Niveau Bac : Brevet Professionnel gouvernante, CQP “Gouvernant(e) d'hôtel”, Titre Professionnel du Ministère du Travail : “Gouvernant(e) en hôtellerie”; FPE (Formation Professionnelle d'Établissement) Assistante gouvernante

A noter que les diplômes niveau Bac sont utiles pour évoluer vers des postes à responsabilité.

L’insertion professionnelle des femmes et valet de chambre est actuellement bonne.

Environnement d’exercice de l’activité

Cette activité s’exerce principalement dans le secteur hôtelier : hôtel de luxe, hôtel de taille moyenne, villages vacances, camping, chambre d’hôtes etc.

Les femmes de chambre exercent également dans le secteur de la santé et du médico-social : hébergement pour personnes handicapées, maisons de retraite etc.

Les femmes de chambre et valet de chambre sont également employés par des entreprises de travail temporaire et mis à disposition d’entreprises utilisatrices.

Les possibilités d’évolution

Les possibilités d’évolution professionnelle des femmes de chambre dépendent de leur expérience professionnelle et des diplômes dont elles sont titulaires. Elle peuvent notamment  :

  • évoluer vers des postes d’encadrement d’équipe : en devenant notamment assistante gouvernante, gouvernante puis chef gouvernante;

  • évoluer dans différents établissements : entreprises de différentes tailles ou catégories, passer de l’hôtellerie au secteur sanitaire, social et médico-social (et inversement), évoluer à l’international, dans des palaces etc.;

  • Se tourner vers des métiers voisins : lingère, vers d'autres métiers de l'hôtellerie par le biais de la formation continue (serveur, barman, chef de rang, réceptionniste etc) ou vers d’autres métiers de service (hôtesse d’accueil, agent d’entretien etc.).

2- Fiche de paie : quelles spécificités et quel statut pour la femme de chambre ?

Convention collective

La convention collective s’appliquant à la fiche de paie d’une femme de chambre dépend du secteur d’activité de l’entreprise qui l’emploie.

La  principale convention collective applicable à la fiche de paie femme de chambre dans le secteur privé, est la CCN des hôtels, cafés restaurants (HCR) du 30 avril 1997 (IDCC 1979). Cette convention collective nationale est applicable aux salariés des entreprises dont l’activité activité principale relève de l’hébergement, de la fourniture de repas et de boissons.

Dans certains hôtels c’est la CCN des hôtels de tourisme trois, quatre et quatre étoiles luxe de Paris et de la région parisienne du 1er mai 1985 (IDCC 1370) qui s’applique.

Catégorie socioprofessionnelle

Les femmes de chambre appartiennent à la catégories socio-professionnelle suivante :

  • CSP 56-  Personnels des services directs aux particuliers (Employés d'étage et employés polyvalents de l'hôtellerie 561f) : cette catégorie regroupe les salariés qualifiés ou non, assurant les travaux courants d'entretien dans les services hôteliers.

Dans le secteur privé, c’est aussi par la grille conventionnelle que sont déterminées les rémunérations. Les charges sociales :

  • sur le statut ETAM sont de l’ordre de 21% du salaire brut (Données indicatives).

 

 

 Exemple d'une fiche de paie dune femme ou d’un valet de chambre :

 

Fiche de paie femme de ménage

 

Créer une fiche de paie pour une femme de ménage



3- Quel salaire sur la fiche de paie d’une femme de chambre ?

D'après l'INSEE, le salaire brut mensuel moyen pour une femme de chambre cadre (561fest de 1964 : 2037€ pour les hommes contre 1929€ pour les femmes. Ce montant est une moyenne nationale établie à partir des rémunérations de  12 800 salariés.  Seulement 36 % de ces salariés sont titulaires d’un CDI, 27,5 % sont en CDD et 29,3 % en travail temporaire (intérim). Plus de 75% d’entre eux exercent dans des entreprises de moins de 50 salariés dont 39,3% au sein d’entreprises de moins de 10 salariés.

4- Femme de chambre : quel taux AT/MP applicable ?

La cotisation d'Accidents du Travail et Maladies Professionnelles (AT/MP) qui s’applique sur la fiche de paie de la femme de chambre dépend de la taille de l’entreprise dans laquelle l’activité est exercée.

Le taux AT/MP est transmis généralement par l'assurance maladie, il est ensuite repris sur chaque bulletin de paie. Le taux AT/MP qui est calculé par l'assurance maladie est établi sur la base des antécédents d'accidents de l'entreprise et de ses activités.

Consultez notre page dédiée au taux d'accident du travail et aux maladies professionnelles.

5- Quels avantages professionnels sur la fiche de paie femme de chambre ?

Une femme de chambre travaillant dans un hôtel (hors hôtel de luxe parisien) pourra prétendre à certains avantages professionnels prévus par la Convention Collective Nationale HCR, et notamment :

  • Repas :  dans la convention HCR s’appliquant à la fiche de paie des femmes de chambre exerçant au sein d’hôtels, nourrir le personnel est une obligation issue d’un usage professionnel (arrêté Parodi). Les avantages en nature font partie intégrante du salaire.  Pour répondre à son obligation, l’employeur peut mettre en place l’un de ces avantages :

    • Versement d'un avantage nourriture (fourniture du repas) : s’applique si la femme de chambre consomme le repas de son employeur. Cet avantage doit être mentionné en début de fiche de paie sur une ligne dédiée « Avantage en nature nourriture ». Son montant est ajouté au salaire brut puis déduit du salaire net en bas de bulletin.

    • Versant une indemnité compensatrice nourriture (ICN) : s’applique si la femme de chambre ne consomme pas le repas de son employeur (apporte sa nourriture, mange à l’extérieur de son travail etc.). Dans ce cas, l’indemnité doit figurer en début de fiche de paie sur une ligne dédiée « Indemnité compensatrice nourriture ». Cependant, elle n’est pas déduite du salaire net car la femme de chambre se nourrit par ses propres moyens.

  • Frais de transport: comme tous les employés, la femme de chambre bénéficie de la prise en charge à hauteur de 50% du prix des abonnements aux transports publics pour les trajets domicile-travail sur présentation d’un justificatif. En revanche, le remboursement des frais de transport personnel est à la discrétion de l’employeur qui n’a aucune obligation.

  • Frais de santé: une femme de chambre dont l’hôtel relève de la convention HCR bénéficie d’un régime de frais de santé, sans conditions d’ancienneté dans l’entreprise. Le tarif de la mutuelle standard est à 28€, décomposé en une cotisation salariale minimale est de 14€ et une cotisation patronale minimale à 14€ également. Exception : en Alsace-Moselle, la cotisation salariale ne doit pas dépasser 10€.

  • Régime obligatoire de prévoyance :  une femme de chambre dont l’hôtel relève de la convention HCR bénéficie d’un régime obligatoire de prévoyance. La cotisation est répartie également entre cotisations salariale et patronale (50%-50%)

Les avantages professionnels listés ne sont pas exhaustifs. De plus, d’autres avantages peuvent s’appliquer à la fiche de paie de la femme ou du valet de chambre selon le secteur d’activité de l’entreprise qui l’emploie (hôtel, hôtel de luxe mais aussi établissement de santé), mais aussi selon les accords d’entreprise applicables ou le contrat de travail.

 

6- Obligations : quelles sont celles qui incombent à l’employeur d’une femme de chambre ?

 

L’employeur a des obligations légales vis-à-vis de la femme de chambre salariée.

  • Fournir une rémunération en retour du travail effectué : une  femme de chambre doit recevoir une rémunération mensuelle comprenant son salaire de base et tout élément variable (heures heures supplémentaires, remboursements de frais, etc.). Une fiche de paie récapitulative lui est également obligatoirement fournie.

  • Formation de la femme de chambre : l’employeur doit s’assurer de former la femme ou le valet de chambre salarié afin de lui permettre de se maintenir dans son emploi.

  • Assurer l’entretien d’évolution professionnelle : ce point périodique obligatoire, organisé tous les deux ans, porte sur les perspectives d’évolution professionnelle de la femme de chambre. Selon son secteur d’activité, sa formation initiale et les possibilités d’évolution proposées par son entreprise, une femme de chambre peut prendre des responsabilités et devenir assistante gouvernante ou gouvernante notamment.

  • Assurer à la femme de chambre  de disposer des moyens nécessaires à sa mission : l’employeur fournit à sa salariée  l’ensemble des moyens nécessaires à l'exécution de son travail dans les meilleures conditions : produits d’entretien, outils de ménage, consommables, linge de lit, serviettes de toilettes etc.

  • Santé/sécurité au travail : l’employeur doit garantir la sécurité physique de ses salariés mais également les prémunir contre les risques auxquels ils peuvent être exposés du fait de leurs missions. Le métier de femme de chambre est soumis à des risques psychologiques et physiques. Le métier peut conduire à des situations de stress en raison des exigences en termes de rapidité d’exécution et de demandes de la part de la clientèle. Le port de charges lourdes, les nombreux déplacements et les gestes répétitifs peuvent conduire à des risques physiques également.

7- Comment établir la fiche de paie d'une femme de chambre en contrat d'apprentissage ?

L'apprentissage est une excellente voie de formation au métier de femme de chambre. La formation s'effectue alors en alternance avec un temps en entreprise, sous la responsabilité d'un maître d'apprentissage, et un temps en CFA (Centre de Formation des Apprentis).

Pour le recrutement d'un(e) apprenti(e) femme ou valet de chambre, un contrat d’apprentissage doit être conclu entre l’apprenti, l’employeur ainsi que le CFA. 

L'apprenti est rémunéré selon des règles légales précises. Sa rémunération dépend cumulativement : 

  • de la catégorie d’âge à laquelle appartient l’apprenti ;

  • de l’année d’exécution du contrat ;

  • de la base de calcul : le SMIC horaire en vigueur.

L'apprentie femme de chambre reçoit obligatoirement une fiche de paie.  

 Retrouvez toutes les informations pour créer facilement une fiche de paie pour votre apprentie femme de chambre (ou valet de chambre) dans l'article suivant : fiche de paie apprenti

8- Comment établir la fiche de paie d'une femme de chambre en contrat de professionnalisation ?

Il est également possible de recruter une femme de chambre via un contrat de professionnalisation.

Comment ? Le recrutement d'un(e) alternant(e) femme ou valet de chambre peut passer par la conclusion d’un contrat de professionnalisation. Celui-ci est signé par l’employeur et le salarié. L'employeur doit ensuite le transmettre, dans les 5 jours de sa conclusion, à l'OPCO de la branche professionnelle dont il dépend. La formation est alors effectuée en alternance dans l'entreprise, sous la responsabilité d'un tuteur, et en centre de formation.

Le contrat de professionnalisation peut être conclu dans le cadre d'un CDI ou d'un CDD :

  • CDI : durée de 6 à 12 mois. Jusqu'à 24 mois dans certains cas bien particuliers. A la fin de cette durée, le contrat se poursuit mais dans les conditions classiques d’un CDI.

  • CDD :  durée de 6 à 12 mois. Jusqu'à 36 mois dans certains cas bien particuliers. A la fin de cette durée, le contrat s'arrête. 

L’alternant en contrat de professionnalisation est obligatoirement rémunéré selon des règles légales bien précises. La rémunération en contrat de professionnalisation est calculée sur la base d’un pourcentage du SMIC et varie en fonction :

  • de la catégorie d’âge ;

  • ainsi que de la qualification du salarié.

Une fiche de paie lui est remise mensuellement.

 Retrouvez toutes les informations pour créer facilement une fiche de paie pour votre alternante femme de chambre (ou valet de chambre) dans l'article suivant : fiche de paie contrat de professionnalisation

 

En ce qui concerne la partie sociale, l'employeur doit transmettre la DSN corrélative à la fiche de paie de la femme de chambre chaque mois.

 

Pour créer une fiche de paie pour un valet ou une femme de chambre, il suffit de cliquer sur bouton ci-dessous et de suivre les instructions :

 

Créer une fiche de paie en ligne

 

 

Auteur
Aurore R.
Issue d'une formation juridique, et après avoir exercé plusieurs années au sein d'un cabinet de conseil spécialisé en SIRH, Aurore transmet son expertise à travers ces pages d'aides pour vous simplifier la paie !
Haut de page

DOTNET