Données mises à jour le : 29/05/2022
Mis à jour le : 29/05/2022
inputCréer une fiche de paie

Fiche de paie chef de chantier : toutes les spécificités, avantages et obligations

<<<<<<<<   Précédent

  1. Chef(fe) de chantier : quel métier ?
  2. Fiche de paie : quelles spécificités et quel statut pour le chef de chantier ?
  3. Quel salaire sur la fiche de paie du chef de chantier ?
  4. Chef de chantier : quel taux AT/MP applicable ?
  5. Quels avantages professionnels sur la fiche de paie du chef de chantier ?
  6. Obligations : quelles sont celles qui incombent à l’employeur d’un chef de chantier ?
  7. Comment établir la fiche de paie d'un chef de chantier en contrat d'apprentissage ?
  8. Comment établir la fiche de paie d'un chef de chantier en contrat de professionnalisation ?

1- Chef(fe) de chantier : quel métier ?

Faisant partie des métiers du BTP, le ou la chef(fe) de chantier supervise l’organisation et le suivi de tout ou partie d’un chantier. Il/elle travaille sous la direction du conducteur de travaux.

Les missions

Le chef de chantier supervise la réalisation d’un chantier ou d’une partie d’un chantier pour les plus gros projets. Selon qu’il exerce au sein d’une PME ou d’un grand groupe, il est plus ou moins polyvalent et intervient sur des chantiers de tailles variables. Dans tous les cas, chef de chantier est un métier de terrain.

Les missions principales d’un chef de chantier peuvent être identifiées ainsi :

  • Préparer le chantier : participer aux réunions préparatoires avec les conducteurs de travaux, prendre connaissance du dossier technique et des plans ;

  • Organiser le chantier : étant le garant du bon déroulement des travaux et du respect des délais de livraison, il définit les volumes d’heures et de main-d’œuvre nécessaires et organise le travail à partir des plans transmis,

  • Assurer la coordination des équipes : constitue les équipes d’intervenants et coordonne le travail des différents corps de métier ;

  • Garantir le respect des règles d’hygiène et de sécurité ;

  • Assurer le suivi administratif : contrats et recrutements, autorisations, budgets, rédaction de comptes-rendus à destination du conducteur de travaux, préparation des réunions de chantier etc.

L’une des principales qualités attendues d’un chef de chantier est son adaptabilité pour être en capacité de gérer de nombreux paramètres. Il est organisé et rigoureux car son métier est technique. Ayant à manager des équipes, il possède nécessairement un véritable leadership et des qualités relationnelles. Enfin, la pression sur les chantiers étant très importante, une bonne résistance au stress ainsi qu’une bonne condition physique s’avèrent cruciales.

Le chef de chantier doit également acquérir des compétences techniques et fonctionnelles indispensables :

  • Maîtrise des techniques de la construction : compréhension des dossiers techniques, des plans, connaissance technique en matière de résistance des matériaux et des structures, de la topographie, etc.;

  • Maîtrise du métrage et des outils nécessaires au métrage;

  • Connaissances des normes HQS : qualité (ISO 9000), de sécurité et d’environnement (ISO 14001), haute qualité environnementale (HQE);

  • Connaissances des méthodes et des outils de gestion de projet : logiciel de suivi financier, gestion des plannings, BIM (outil de la modélisation des informations du bâtiment), logiciel DAO (pour élaborer les plans) etc.

  • Connaissance des fondamentaux en matière de management, RH et droit du travail pour la gestion des équipes.

Les études

Il est recommandé, pour accéder au métier de chef de chantier de suivre une formation spécifique dans le domaine du BTP. 

Toutefois le plus souvent, les futurs chefs de chantier acquièrent au préalable quelques années d’expérience professionnelle, par exemple comme chef d’équipe.

Pour accéder à des postes de chef de chantier, il est recommandé d’obtenir un bac +2/3 mais un diplôme niveau bac peut convenir. Obtenir un diplôme de niveau supérieur (bac +5 et/ou ingénieur) facilite l’évolution professionnelle mais n’est pas indispensable.

Quelques exemples de formations :

  • Bac : Bac pro TP (travaux publics), Bac pro TB2E - technicien d'études du bâtiment, Titre professionnel chef de chantier travaux publics et canalisations de l’Afpa;

  • Bac +2 : BTS bâtiment, BTS TP, Technicien Spécialisé conducteur de travaux (ESTP), BTS MEC - Management Economique de la Construction, DUT Génie civil - construction durable;

  • Bac +3 : BUT génie civil, licences professionnelles métier du BTP, Bachelor spécialisé;

L’insertion professionnelle des jeunes diplômés est bonne.

Les possibilités d’évolution

Lchef de chantier :

  • Evolue le plus souvent vers un poste de conducteur de travaux : poste le plus élevé sur un chantier, peut gérer plusieurs chantiers à la fois.

  • Peut créer sa propre entreprise de BTP.

Environnement d’exercice de l’activité

Le métier de chef de chantier s’exerce : 

  • dans les entreprises du BTP, depuis les TPE/PME jusqu’aux grands groupes internationaux ;

  • à son propre compte.

 2- Fiche de paie : quelles spécificités et quel statut pour le chef de chantier ?

Convention collective

 

Les principales conventions collectives nationales applicables à la fiche de paie d’un chef de chantier sont :

  • CCN des employés, techniciens et agents de maîtrise du bâtiment (IDCC 2609) : si le chef de chantier n’est pas cadre;

  • CCN des cadres du Bâtiment (IDCC 2420) : si le chef de chantier est cadre.

 

Exemple d'une fiche de paie d'un chef de chantier :

Catégorie socioprofessionnelle

Les chefs de chantier appartiennent principalement aux catégories socioprofessionnelles suivantes :

  • CSP 48 - Contremaître, agents de maîtrise (chef de chantier non cadre 481b) : il s’agit des « professionnels qui « assurent l'organisation technique du chantier. Ils prévoient les besoins en main-d’œuvre et en matériel et organisent le travail en équipe. Ils dirigent le personnel. Ils veillent à la conformité des travaux par rapport aux plans et aux normes techniques prévues » ; 

  • CSP 38 - Ingénieurs et cadres techniques d’entreprise (Ingénieurs, cadres de chantier et conducteurs de travaux (cadres) du bâtiment et des travaux publics (382c) : Il s'agit des « ingénieurs et cadres du secteur privé, assurant la responsabilité technique et souvent financière de la direction d'un ou plusieurs chantiers ou participant à la conduite de ces derniers. Ils peuvent être chargés de coordonner l'affectation des moyens consacrés aux différents chantiers selon l'avancement des travaux et de veiller au respect du planning ».

Pour les salariés, c’est aussi par la grille conventionnelle que sont déterminées les rémunérations. Les charges sociales :

  • sont de l’ordre de 21% du salaire brut (Donnée indicative) sur le statut ETAM

  • sont de l’ordre de 25% du salaire brut (Donnée indicative) sur le statut Cadre 

3- Quel salaire sur la fiche de paie du chef de chantier ?

D'après l'INSEE, le salaire brut mensuel moyen pour un chef de chantier salarié est de :

  • 3155 € pour un chef de chantier non cadre (481b) : ce montant est une moyenne nationale établie à partir des rémunérations de 28 000 salariés en France. Ces salariés sont majoritairement des hommes (99%).  94,8% d’entre eux sont en CDI53% d’entre eux sont employés par des entreprises de moins de 50 salariés : 15,2% dans des entreprises de moins de 10 salariés, 13% dans des entreprises de 10 à 19 salariés, et 25,1% dans des entreprises de 20 à 49 salariés.

  • 4430 € pour un chef de chantier cadre  (382c) : : 4847€ pour les hommes, 4079€ pour les femmes. Ce montant est une moyenne nationale établie à partir des rémunérations de 16 900 salariés en France. Ces salariés sont principalement des hommes (94%). 94% d’entre eux sont en CDI. Les effectifs sont équitablement répartis entre les entreprises de différentes tailles (par exemple : 18,4 % dans des entreprises de moins de 10 salariés et 15,6 % dans des entreprises de plus de 250 salariés).

4- Chef de chantier : quel taux AT/MP applicable ?

La cotisation d'Accidents du Travail et Maladies Professionnelles (AT/MP) qui s’applique à la fiche de paie des métiers du BTP suit une logique différente de celle des autres secteurs d’activité.

Plusieurs taux de cotisation AT/MP peuvent s'appliquer aux entreprises du BTP en fonction des activités exercées. Ainsi, le calcul de la cotisation ne dépend pas seulement de la taille de l’entreprise dans laquelle l’activité est exercée mais se détermine ainsi :

  • chaque établissement cotise selon un taux AT/MP qui correspond au niveau de risque de l’activité ;

  • à chaque niveau de risque correspond  « un code risque » qui est notifié dans chaque notification annuelle de tarification du taux AT/MP;

  • le taux AT/MP qui est calculé par l'assurance maladie est établi sur la base des antécédents d'accidents de l'entreprise et de ses activités.

Le taux ATMP est notifié annuellement à l’employeur par la caisse régionale (Carsat, Cramif ou CGSS) dont dépend le siège social de l’entreprise ou son chantier principal. Ce taux est obligatoirement répercuté sur chaque fiche de paie du chef de chantier.

Consultez notre page dédiée au taux d'accident du travail et aux maladies professionnelles.

5- Quels avantages professionnels sur la fiche de paie du chef de chantier ?

La convention collective applicable au chef de chantier dépend de son statut, cadre ou ETAM. Celle-ci détermine les avantages professionnels dont il peut bénéficier:

  • Primes de vacances : A l’occasion de leur départ en vacances, les chefs de chantier cadres et ETAM peuvent bénéficier d’une prime de vacances d’un montant équivalent à 30% de l’indemnité de congés payés minimum.

  • Jour d’ancienneté : Pour récompenser leur fidélité, les chefs de chantier cadres et les ETAM bénéficient de jours de congés pour ancienneté :

    • Entre 5 et 10 ans de présence dans l'entreprise : 2 jours ouvrables 

    • 10 ans et plus de présence dans l'entreprise : 3 jours ouvrables

  • Travail dimanche, de nuit, et jours fériés : pour les chefs de chantier non cadres (ETAM),  les heures travaillées de nuit,  le dimanche ou un jour férié en sus de l’horaire habituel doivent être majorées de 100% du taux horaire habituel. Attention, les différentes majorations ne sont pas cumulables entre elles ni avec les majorations pour heures supplémentaires.

  • La DFS (déduction forfaitaire spécifique) :  comme il travaille quotidiennement sur le terrain, la déduction forfaitaire de 10% peut s’appliquer sur la fiche de paie  du chef de chantier.  La DFS ou  « abattement BTP pour frais professionnel » consiste à faire du brut abattu, l’assiette de calcul des cotisations sociales.

 6-Obligations : quelles sont celles qui incombent à l’employeur d’un chef de chantier ?

L’employeur a des obligations légales vis-à-vis du salarié :

  • Fournir une rémunération en retour du travail effectué : le versement de la rémunération doit être accompagné d’une fiche de paie de chef de chantier conforme. La rémunération s'entend comme comprenant à la fois le salaire de base mais également tous les éléments variables (heures supplémentaires, primes etc.).

  • Formation du salarié : dans le domaine du bâtiment, la formation à la sécurité est obligatoire pour les nouveaux salariés mais aussi à chaque changement de poste, au retour d’un AT/MP de 21 jours minimum et pour les travailleurs intérimaires exerçant sur les chantiers. 

  • Assurer au salarié de disposer des moyens nécessaires à sa mission : l’employeur fournit au chef de chantier l’ensemble des moyens nécessaires à l'exécution de son travail dans les meilleures conditions (logiciels, ordinateurs, équipement de protection etc.).

  • Santé/sécurité au travail : l’employeur doit garantir la sécurité physique de son salarié mais également le prémunir contre les risques auxquels il peut être exposé dans le cadre de ses activités. Le chef de chantier est présent sur les chantiers, à ce titre, il est exposé à des risques importants. Cependant, la sécurité du chantier entre dans ses attributions, charge partagée avec le conducteur de travaux. Il met en œuvre les mesures de prévention ainsi que les consignes de sécurité. Le chef de chantier se doit de porter un EPI adapté au quotidien : casque et chaussures de sécurité notamment.

7- Comment établir la fiche de paie d'un chef de chantier en contrat d'apprentissage ?

Dans certains cursus (notamment les diplômes d’ingénieur), le métier de chef de chantier peut-être accessible en tant que tel aux étudiants en apprentissage. 

L'apprenti chef de chantier réalise sa formation en alternance entre son entreprise d'accueil, sous la responsabilité d'un maître d'apprentissage désigné, et le CFA. Pour recruter un apprenti, il est nécessaire de conclure un contrat d’apprentissage tripartite : signé à la fois par l'apprenti, l'employeur et le Centre de Formation des Apprentis (CFA).  

L'apprenti chef de chantier est obligatoirement rémunéré par l'employeur pour le travail réalisé en entreprise et reçoit une fiche de paie tous les mois. La rémunération de l'apprenti est encadrée par la législation et dépend cumulativement : 

  • de la catégorie d’âge à laquelle l’apprenti appartient ;

  • de l’année d’exécution du contrat ;

  • de la base de calcul : le SMIC horaire de l’année en cours.

Retrouvez toutes les informations pour créer facilement une fiche de paie pour votre apprenti chef de chantier  dans l'article suivant : fiche de paie apprenti

8- Comment établir la fiche de paie d'un chef de chantier en contrat de professionnalisation ?

Dans certains cursus (notamment diplôme d’ingénieur), le métier de chef de chantier peut-être accessible en tant que tel aux étudiants en alternance. La formation est réalisée en alternance dans l'entreprise, sous la responsabilité d'un tuteur, et en centre de formation.

Le contrat de professionnalisation  doit :

  • être signé par l’employeur et le salarié;

  • transmis dans les 5 jours à l'OPCO de la branche professionnelle dont dépend l'employeur.

Le contrat de professionnalisation peut être signé sous forme de CDI ou de CDD :

  • En CDI : pour une durée de 6 à 12 mois, 24 mois dans certains cas particuliers. Ensuite, le contrat se poursuit dans les conditions classiques d’un CDI ;

  • En CDD : pour une durée de 6 à 12 mois, 36 mois dans certains cas particuliers. A l'issue de cette durée, le contrat s'arrête. 

L’alternant chef de chantier en contrat de professionnalisation est obligatoirement rémunéré par l'employeur qui lui fournit une fiche de paie tous les mois. Sa rémunération est encadrée par la législation. Elle se calcule sur la base d’un pourcentage du SMIC et varie en fonction :

  • de la catégorie d’âge ;

  • de la qualification du salarié.

En ce qui concerne la partie sociale, l'employeur doit transmettre la DSN corrélative à la fiche de paie du chef de chantier chaque mois.

 

Pour créer une fiche de paie pour un chef de chantier, il suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous et de suivre les instructions :

 

Auteur
Aurore R.
Issue d'une formation juridique, et après avoir exercé plusieurs années au sein d'un cabinet de conseil spécialisé en SIRH, Aurore transmet son expertise à travers ces pages d'aides pour vous simplifier la paie !
Haut de page

DOTNET